Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Michelin et le défi de Donington Park

Michelin et le défi de Donington Park

Si la victoire a échappé à Michelin lors du dernier Grand Prix, en Catalogne, la marque française aborde le rendez-vous de Donington Park avec confiance, ses deux pilotes phares, Valentino Rossi et Dani Pedrosa, ayant remporté les dernières éditions de l´épreuve britannique.

Si la victoire a échappé à Michelin lors du dernier Grand Prix, en Catalogne, la marque française aborde le rendez-vous de Donington Park avec confiance, ses deux pilotes phares, Valentino Rossi et Dani Pedrosa, ayant remporté les dernières éditions de l´épreuve britannique. Respectivement premier et deuxième au Mugello, puis deuxième et troisième à Montmeló, l´italien et l´espagnol espèreront revenir sur Casey Stoner lors de cette huitième manche du Championnat du Monde 2007.

Pour Michelin, Donington Park constitue un défi particulier : si l´asphalte est peu abrasif et si la température au sol devrait être nettement inférieure par rapport au dernier Grand Prix disputé dans des conditions caniculaires, la nature du tracé britannique suppose des contraintes bien spécifiques.

´Donington représente un véritable challenge car les deux secteurs du circuit sont très différents et réclament des caractéristiques distinctes en matière de pneumatiques,´ indique Jean-Philippe Weber, responsable de la compétition moto chez Michelin. ´Dans les parties les plus rapides, les pilotes ont besoin dune bonne maniabilité lors des changements de direction à vitesse élevée, mais également dune bonne stabilité, surtout dans les grandes courbes comme Hollywood et Coppice. La partie la plus lente nécessite une bonne motricité. Le circuit est également très asymétrique, avec très peu de virages à gauche, et donc la mise en température est primordiale, surtout côté gauche.´

´A Donington, nous utilisons une gamme ´medium´ de pneumatiques arrière car lasphalte nest pas très agressif, aussi parce que les pilotes ont besoin dune bonne motricité en sortie des virages lents, mais également parce quil y a peu de grandes courbes où les pilotes ouvrent les gaz en grand pendant une période prolongée. Par expérience, nous savons comment modeler les gommes et les constructions pour offrir plus de stabilité ou de motricité. Tous les circuits réclament un compromis entre ces deux notions.´

´Pour lavant nous utilisons des enveloppe de la gamme « medium » à Donington, car même sil y a quelques freinages appuyés, les vitesses atteintes ne sont pas extrêmes. Les pilotes nont clairement pas besoin dun avant aussi dur quau Mugello et à Catalunya, deux tracés qui contraignent vraiment le pneu avant.´

´Le circuit na rien de facile, surtout si vous y ajoutez le facteur de la météo imprévisible. Parfois il fait beau à Donington, parfois le temps est froid et humide et nous devons prévoir des pneumatiques couvrant une large fourchette de températures. Nous devons également tenir compte des variations de température dans une même journée. Il pourrait y avoir des variations importantes entre les séances du matin et de laprès-midi, comme à Jerez où il faisait très froid le matin, et 15° de plus laprès-midi. Avec la nouvelle réglementation, il nest pas évident de couvrir cette variation de température, cest un vrai challenge.´

Tags:
MotoGP, 2007, NICKEL & DIME BRITISH GRAND PRIX

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›