Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Vermeulen fait le point à mi-saison

Vermeulen fait le point à mi-saison

Après avoir disputé à Assen la neuvième des dix-huit manches du Championnat du Monde MotoGP 2007, Chris Vermeulen dresse le bilan de sa première partie de saison.

Après avoir disputé à Assen la neuvième des dix-huit manches du Championnat du Monde MotoGP 2007, Chris Vermeulen dresse le bilan de sa première partie de saison.

Vainqueur au Mans, troisième à Donington et poleman à Assen, le pilote australien du team Rizla Suzuki qui dispute cette année sa deuxième complète en MotoGP - a considérablement étoffé son palmarès, et ses coups déclats lui permettent doccuper aujourdhui la cinquième place du classement général devant des rivaux plus expérimentés tels que Marco Melandri, Colin Edwards ou encore Loris Capirossi. Toutefois tout na pas été rose pour Vermeulen, percuté deux fois, aux Pays-Bas et en Turquie.

« Depuis le début de la saison, on a des hauts et des bas - des bas, notamment lors de la dernière course à Assen, où je me suis fait sortir par Randy de Puniet. Je m´étais déjà fait percuté par son coéquipier (Olivier Jacque) en Turquie... c´est frustrant car à Assen comme à Istanbul, on pouvait viser un bon résultat, » estime Vermeulen. « Heureusement il y a eu des moments plus positifs, comme ma victoire au Mans ma troisième place à Donington, ou encore ma pole à Assen. Globalement, malgré quelques déconvenues, la première partie de la saison s´est révélée positive, on a prouvé que nous étions dans le coup, comme le prouve le classement général - j´ai déjà marqué pratiquement autant de points que sur l´ensemble de la saison 2006. »

« Maintenant on aborde des épreuves sur des circuits que j´adore, à commencer par le Sachsenring. C´était un nouveau tracé pour moi l´an dernier mais ça s´était bien passé. Ensuite on va à Laguna Seca où j'avais fait la pole l´an dernier et où j'avais mené la majeure partie de la course avant d´avoir un problème de moteur. »

Si la Suzuki GSV-R800 est nettement plus compétitive que lancienne version 990cc, Vermeulen indique que cette progression ne sest pas faite sans douleur. On a vu plusieurs fois laustralien sélancer dune lointaine position sur la grille après avoir été confronté à quelques problèmes de jeunesse lors des essais libres et des qualifications.

« Suzuki fait de gros efforts au niveau du développement de la moto et l´on doit beaucoup travailler lors des essais libres. Cela explique que je me sois retrouvé un peu en retrait à plusieurs reprises : le moindre souci technique peut faire perdre une séance entière et quand on se bat contre des pilotes tels que Valentino Rossi ou Casey Stoner, ce genre d´incident ne pardonne pas - le temps perdu peut coûter très cher. Toutefois, par rapport à la saison dernière, on a fait un grand pas avant, aussi bien Suzuki avec la moto que de mon côté, j´ai amélioré mon pilotage. »

Alors quil vient de fêter ses 25 ans, Vermeulen compte parmi les plus prometteurs espoirs de la catégorie reine. Le marché des transfert commençant à se mettre en branle, nul doute que lex-Champion du Monde de Supersport attise les convoitises de différents teams.

« A cette période de la saison, tout le monde discute. Différents constructeurs ont manifesté leur intérêt alors que Suzuki tient à conserver ses pilotes pour la saison prochaine. Il y a beaucoup d´éléments à prendre en compte ; pour moi l´essentiel est d´avoir une moto qui me permette de me battre pour la victoire, » déclare Vermeulen.

Tags:
MotoGP, 2007

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›