Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Imperturbable, Stoner enlève sa sixième victoire de l'année

Imperturbable, Stoner enlève sa sixième victoire de l'année

Casey Stoner a dominé le Grand Prix Red Bull des États-Unis de bout en bout pour décrocher sa sixième victoire de la saison et consolider son avance en tête du Championnat du Monde avant la traditionnelle trêve estivale.

Casey Stoner a dominé le Grand Prix Red Bull des États-Unis de bout en bout pour décrocher sa sixième victoire de la saison et consolider son avance en tête du Championnat du Monde avant la traditionnelle trêve estivale. Qualifié en pole position, le pilote australien du team officiel Ducati a su faire mentir les statistiques : c'est la première fois cette saison que la victoire revient au poleman. Son rival Valentino Rossi n'ayant terminé que quatrième, Stoner compte désormais 44 points d'avance.

Surpris par Dani Pedrosa au départ, Stoner fut prompt à reprendre la tête du peloton avant de s'échapper pour s'imposer avec près de dix secondes d'avance sur son compatriote Chris Vermeulen. Le pilote du team Rizla Suzuki, poleman l'an dernier à Laguna Seca et vainqueur sur le circuit californien en 2004 dans le cadre du Championnat du Monde Supersport, s'est hissé à la deuxième place dès le quatrième tour ; s'il fut incapable de revenir sur Stoner, il a su adopter un rythme soutenu pour se mettre hors d'atteinte.

Les prétendants à la troisième place n'ont pas manqué mais c'est finalement l'italien Marco Melandri qui est monté sur la troisième marche du podium. Déjà troisième l'an dernier aux États-Unis, le pilote Honda Gresini a fait un excellent départ depuis la dixième place de la grille pour entamer une solide remontée jusqu'à être en mesure de reléguer Pedrosa à la quatrième place au seizième tour. Melandri était pourtant diminué par une blessure à la cheville gauche, conséquence d'une lourde chute survenue lors de la séance de qualifications et qui l'avait poussé à renoncer au warm-up, quelques heures seulement avant la course.

La quatrième place est revenue à Valentino Rossi, premier pilote Michelin derrière un trio de tête 100% Bridgestone. Le septuple Champion du Monde a franchi la ligne d'arrivée à un peu plus de trente secondes du vainqueur, après s'être débarrassé de Pedrosa à treize tours de l'arrivée. Derrière Pedrosa, le français Randy de Puniet a décroché la sixième place, se relançant ainsi de fort belle manière après avoir chuté à Assen et avoir été victime d'un incident mécanique au Sachsenring. Ses coéquipiers Anthony West et Roger Lee Hayden ont terminé aux sept et dixième places, résultats qui ont fait de Kawasaki le seul constructeur à placer trois pilotes parmi les dix premiers à Laguna Seca.

Sylvain Guintoli a fait une course laborieuse, entachée d'un mauvais départ et d'un passage hors-piste. Le drômois, qui, souffrant du syndrome des loges, sera opéré aux avant-bras mercredi prochain à Barcelone, a toutefois réussi à marquer trois points en se classant à la treizième place.

Nicky Hayden, Champion du Monde en titre et vainqueur des deux précédentes éditions du Grand Prix des États-Unis, a vu ses espoirs de signer un triplé à Laguna Seca gâchés par un accrochage avec son compatriote américain John Hopkins dans le tout premier virage. Ayant endommagé son levier de frein dans l'incident, l'américain fut finalement contraint à l'abandon à une dizaine de tours de l'arrivée.

Alors que les pilotes MotoGP vont désormais profiter d'une trêve de trois semaines avant le prochain Grand Prix, qui aura lieu le 19 août à Brno, en République Tchèque, le marche des transferts redouble d'activité : une dizaine de jours après l'annonce du transfert de John Hopkins chez Kawasaki pour 2008, son coéquipier actuel, Chris Vermeulen, a renouvelé son contrat chez Suzuki pour la saison prochaine ; Marco Melandri s'est lui engagé en faveur du team officiel Ducati et fera ainsi équipe avec Casey Stoner.

Tags:
MotoGP, 2007, RED BULL U.S. GRAND PRIX, RAC

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›