Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Les pros du MotoGP : Michael Bartholemy, responsable compétition Kawasaki

Les pros du MotoGP : Michael Bartholemy, responsable compétition Kawasaki

Cette semaine, motogp.com rencontre différentes personnalités du paddock MotoGP afin de découvrir leur métier. Michael Bartholemy, responsable compétition chez Kawasaki, est le premier à se soumettre à notre questionnaire.

Cette semaine, motogp.com rencontre différentes personnalités du paddock MotoGP afin de découvrir leur métier. Michael Bartholemy, responsable compétition chez Kawasaki, est le premier à se soumettre à notre questionnaire.

Quelles sont vos principales responsabilités ?
Pour faire en sorte que le team Kawasaki soit compétitif, je dois superviser les pilotes, les mécaniciens et gérer tout l´aspect logistique... Je supervise le fonctionnement global du team, la partie purement technique mise à part. Je sers aussi de lien entre Kawasaki Japon et le team.

Quelles sont les exigences de votre rôle ?
Il faut savoir réunir les différentes composantes d´un package compétitif : il s´agit de fournir la meilleure moto possible à un pilote, mais aussi les meilleurs pneus et le meilleur support technique.

Quelles satisfactions retirez-vous de votre travail ?
Réaliser que la stratégie que l´on a mise en place pour le team est efficace, où encore voir que les gens travaillent en harmonie au sein du team et sont heureux... et bien évidemment, décrocher de bons résultats !

Comment se déroule votre journée type durant un Grand Prix ?
Il n´y a pas vraiment de routine, à part le fait que je me lève à sept heures, voire plus tôt, et que je me couche à deux heures du matin. Le matin, je gère les affaires courantes, les correspondances, mais le reste du temps, il s´agit surtout de faire face aux nécessités du moment, tout dépend du déroulement de la journée.

Comment a évolué votre rôle depuis votre arrivée en MotoGP ?
Le plus gros changement s´est produit quand je suis passé du Supersport au MotoGP. En Supersport, je pouvais prendre toutes les décisions, mais on n´avait jamais le budget pour suivre. Désormais, je dois convaincre les gens de Kawasaki de s´engager dans une direction ou une autre, mais le budget est là pour concrétiser ces idées.

Comment avez-vous débuté en MotoGP ?
J´ai commencé en 2003, Kawasaki m´avait alors appelé pour les rejoindre à Valence - à l´époque je gérais un team Supersport et je pensais arrêter la compétition, mais ils ont insisté pour que je vienne au moins à un Grand Prix... J´ai alors découvert ce qu´ils préparaient en MotoGP et je suis toujours là !

Tags:
MotoGP, 2007, Kawasaki Racing Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›