Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Suzuki triomphe dans le jardin de Honda

Suzuki triomphe dans le jardin de Honda

Suzuki Yoshimura with Jomo 34 met fin à une série de dix victoires consécutives de Honda à Suzuka. Yukio Kagayama et Kosuke Akiyoshi imposent leur Suzuki Yoshimura 34 devant la Honda HRC 33 de Tadayuki Okada et de Carlos Checa et la Honda FCC TSR 778 de Yusuka Teshima et Shinichi Itoh qui terminent à un tour.

Suzuki Yoshimura with Jomo 34 met fin à une série de dix victoires consécutives de Honda à Suzuka. Yukio Kagayama et Kosuke Akiyoshi imposent leur Suzuki Yoshimura 34 devant la Honda HRC 33 de Tadayuki Okada et de Carlos Checa et la Honda FCC TSR 778 de Yusuka Teshima et Shinichi Itoh qui terminent à un tour.

Cette victoire Suzuki est un retour aux sources très symbolique pour la trentième édition de l'épreuve puisque qu'en 1978, les premières 8 Heures de Suzuka avaient été remportées par une Suzuki Yoshimura.

Kagayama et Akiyoshi ont dominé l'épreuve de bout en bout. Ces 8 Heures de Suzuka ont débuté comme une véritable course de vitesse. Dès le 3e tour, Shinichi Itoh sur la Honda FCC TSR 778, vainqueur des 8 Heures de Suzuka 2006, enregistre le meilleur tour en course en 2'09.227. En tête, un duel de départ se joue entre Yukio Kagayama sur la Suzuki Yoshimura 34 et Ryuichi Kiyonari sur la Honda HRC 11. Grâce à sa meilleure gestion des premiers dépassements, Kagayama forge peu à peu son avance et la Suzuki 34 conservera le commandement huit heures durant.

La deuxième place de la Honda HRC 33 d'Okada et Checa est d'autant plus méritée qu'elle a été retardée en début de course par un « stop and go » pour départ volé. La Honda 33 était pointé en 9e position après une heure de course. Après être remontée dans le paquet de tête, elle a fermement défendu la deuxième place devant la Honda FCC TSR 778 bien placée dès le départ. « C'est une grande expérience, avoue Carlos Checa qui bouclait ses premières 8 Heures de Suzuka. Même si je suis un peu fatigué, je suis prêt à revenir si j'ai les mêmes propositions d'un bon team ».

Certains favoris se sont laissés surprendre par le rythme du début de course. Première victime, Takashi Yasuda sur la Honda Kyubo Harc-Pro 73. Parti 6e, il chute après une demi-heure de course et la Honda 73 disparaît dans le fond du classement. Elle termine 24e. Quelques minutes plus tard, Katsuyuki Nakasuga chute avec la Yamaha Racing 21. Deuxième sur la grille de départ, la Yamaha 21 pointait alors en 8e place. Elle reprend la piste une heure plus tard en 68e position, mais une nouvelle chute de Nobuyuki Osaki ramène définitivement cette candidate au podium à son box.

Autre favorite victime de ce début de course, la Honda HRC 11, deuxième derrière la Suzuki Yoshimura 34. La chute de James Toseland, lors de son premier relais, a anéanti les espoirs de podium de la Honda officielle 11 qui ne ressortira pas du box du HRC. L'autre Suzuki Yoshimura 12 de Watanabe et Sakai termine au pied du podium devant la Honda Moriwaki 19 de Yamaguchi et Camier.

Face à l'armada de machines officielles ou semi-officielles japonaises engagées en catégorie Open à l'exception de la Honda FCC TSR 778 inscrite en Superbike, les équipes permanentes se sont très bien défendues. Le meilleur résultat est signé par Suzuki Endurance Racing Team. Vincent Philippe, Matthieu Lagrive et Julien Da Costa terminent 7e et deuxième Superbike. Le SERT engrange donc 24 points et consolide son avance au classement du Championnat du Monde QMMF.

La Honda FCC TSR Eurosport Benelux pilotée par Satoru Iwata et Yoshiyuki Sugai a longtemps bataillé ave le SERT et termine 8e. Tir groupé de teams permanents en Superbike dans le Top 25 : Yamaha Phase One Endurance décroche une belle 15e place et prend les 16 points de la 4e place au classement Bolliger Team Switzerland termine 18e, Diablo 666 Bolliger 21e et RMT 21 Racing 24e.

Première machine Superproduction, Endurance Moto 38 est 29e à l'arrivée devant Maco Moto, 35e à l'arrivée. Chez les Superstock, la plus belle performance est celle du Team LTG 57. Privé de Mickael Lalevée, blessé au warm up, Anthony Dos Santos et Amaury Baratin bouclent les huit heures de course en 45e position malgré des soucis de surchauffe sur leur Yamaha.

Fortunes diverses pour d'autres équipes permanentes. Suzuki Sweden, 34e à l'arrivée, a connu des problèmes de frein. Pointé dans le top 20 en début de course, Yamaha Austria a perdu plus de 30 places sur un problème de surchauffe moteur. Igor Jerman, Damian Cudlin et Steve Martin terminent pourtant 36e. Amadeus X-One a perdu du temps en raison de fuites sur la vanne d'essence et termine 39e juste devant le Team Zone Rouge Yamaha en délicatesse avec sa boîte de vitesse. Dernier team permanent à marquer un point à Suzuka, RT Racing Team & Moto Virus, 46e à l'arrivée après une chute.

Enfin, la plus mauvaise opération est à mettre à l'actif de la Honda Sakurai 2. Placé 6e à un tour de l'arrivée, cette Honda pilotée par Chojun Kameya et Russell Holland est rentrée aux stands sans passer sous le drapeau à damier. La Honda Sakurai 2 a été déclassée.

Communiqué FIM Endurance

Tags:
MotoGP, 2007

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›