Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Sylvain Guintoli fait briller Tech3 et Dunlop

Sylvain Guintoli fait briller Tech3 et Dunlop

Ce week-end à Brno, un circuit qu´il affectionne tout particulièrement, Sylvain Guintoli s´est mis en évidence lors des essais libres en signant le meilleur temps de la première journée, mais aussi dimanche en course : le rookie du team Dunlop Tech3 Yamaha a tenu la dragée haute à plusieurs vétérans du MotoGP, disputant la neuvième place à des pilotes tels que Carlos Checa ou Alex Barros.

Ce week-end à Brno, un circuit qu´il affectionne tout particulièrement, Sylvain Guintoli s´est mis en évidence lors des essais libres en signant le meilleur temps de la première journée, mais aussi dimanche en course : le rookie du team Dunlop Tech3 Yamaha a tenu la dragée haute à plusieurs vétérans du MotoGP, disputant la neuvième place à des pilotes tels que Carlos Checa ou Alex Barros. Il a toutefois dû baisser de rythme en fin de course pour finalement rallier l´arrivée en treizième position. Son coéquipier Makoto Tamada s´est lui classé en dix-septième position.

Sylvain Guintoli (Dunlop Yamaha Tech 3) 13ème: « Globalement, ce fut un week-end important. Jai pu me faire remarquer aux essais en réalisant le meilleur temps absolu vendredi et en me plaçant très honorablement sur la grille de départ le lendemain. Comme tout le monde a pu le voir, de ce point de vue, les Dunlop ont énormément progressé. En course, jai bouclé mes premiers tours de façon énergique car je me sentais vraiment à laise, et jai commencé à remonter en doublant tour à tour West, Barros, Nakano, Elias et Checa. Mais vers le milieu de lépreuve, jai commencé à manquer dadhérence sur le flanc gauche du pneu arrière ; je patinais malgré le système de contrôle de traction, donc je perdais pas mal de temps en sortie de virage. Jai essayé de maccrocher, mais jai dû me rendre à lévidence et jai même ralenti un peu dans les deux derniers tours, nayant aucune menace directe derrière moi. Mais encore une fois, globalement ce fut un très beau week-end, où nous avons roulé vite et sans complexe, confirmant la progression de notre matériel. »

Gary Reynders, chef mécanicien de Sylvain Guintoli : « Sylvain a dû utiliser le système de contrôle de traction jusquà sa troisième position, la plus évoluée, ce qui démontre quà partir de la mi-course, il a été obligé de composer avec une perte dadhérence de son pneu arrière. Quoi quil en soit, lui comme les Dunlop ont nettement progressé depuis la course du Sachsenring, et nos prestations sportives le prouvent. Qui plus est, il a réalisé ici le neuvième meilleur chrono absolu en course. »

Makoto Tamada (Dunlop Yamaha Tech 3) 17ème : « Jai eu des difficultés dès le début de lépreuve car je manquais de grip, et cela sest aggravé au fil des tours. Heureusement, nous restons sur place lundi et mardi pour identifier nos problèmes et tester une nouvelle série de pneumatiques. »

Guy Coulon, chef mécanicien de Makoto Tamada : « Nous avons manqué de performance au niveau du pneu arrière. Pour la course, notre choix était différent de celui de Sylvain, et en théorie il devait nous permettre dêtre plus constant tout au fil de lépreuve. Mais cela na malheureusement pas été le cas. Le point positif tient dans lévolution des Dunlop de qualification qui nous ont permis de nous placer convenablement sur la grille. »

Hervé Poncharal, manager de Dunlop Yamaha Tech 3 : « Ce fut un super week-end pour Sylvain, qui malheureusement se termine un peu moins bien quil na commencé. Son meilleur temps vendredi fut une grande surprise pour tout le monde, confirmant le talent et les progrès de ce jeune pilote ; nous avons été tout autant satisfaits de sa performance en qualification, où il a réalisé non seulement le 10ème chrono absolu, mais aussi et surtout le 5ème temps idéal (la somme des meilleurs chronos partiels), ce qui représente la performance réelle et démontre les progrès accomplis par le package Yamaha/Dunlop/Guintoli. Cela dit, avant même le départ de la course, on savait que ce serait difficile. Parti avec un pneu quon pensait suffisamment endurant, Sylvain a réalisé un beau début de course où il sest montré très agressif, remontant jusquà la 9ème position et doublant des pilotes expérimentés. Mais sur les huit derniers tours, le pneu arrière a perdu en performance et Sylvain a dû se résigner à assurer une place à larrivée en laissant passer ceux avec lesquels il se battait jusque-là. »

Tags:
MotoGP, 2007, CARDION AB GRAND PRIX ČESKÉ REPUBLIKY

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›