Achat de billets
Achat VidéoPass

Hofmann réplique

Hofmann réplique

Licencié par le team Pramac d'Antin suite à un abandon jugé injustifié à Estoril, Alex Hofmann a annoncé lundi qu'il était déterminé à faire valoir ses droits. L'allemand estime que sa mise à pied est injuste, alors que son ancien employeur a annoncé le recrutement du britannique Chaz Davies pour les trois dernières courses de la saison.

Licencié par le team Pramac d'Antin suite à un abandon jugé injustifié à Estoril, Alex Hofmann a annoncé lundi qu'il était déterminé à faire valoir ses droits. L'allemand estime que sa mise à pied est injuste, alors que son ancien employeur a annoncé le recrutement du britannique Chaz Davies pour les trois dernières courses de la saison.

« Je juge cette rupture de contrat infondée et je vais m'opposer à cette décision avec tous les moyens légaux dont je dispose, » fait savoir Hofmann. « Mon licenciement n'était pas seulement motivé par ce qu'il s'est passé à Estoril, mais aussi, soi-disant, par mes mauvais résultats sur l'ensemble de la saison. Pourtant je ne pense pas que mes résultats justifiaient mon renvoi. »

« Après tout j'étais onzième du Championnat du Monde à neuf points seulement de mon coéquipier Alex Barros, avant d'être contraint à l'inactivité suite à une blessure causée par un autre pilote, » indique l'allemand, faisant allusion à l'épisode de Laguna Seca, où il fut remplacé au pied levé par Chaz Davies après s'être blessé à la main dans un accrochage avec Sylvain Guintoli.

A Estoril, Hofmann était rentré aux stands après une dizaine de tours seulement, alors qu'il pointait à la dernière place à six secondes du peloton. Il avait alors évoqué son `manque de motivation´ pour expliquer son abandon - explication qui ne fut pas du goût de Luis d'Antin, qui prononça officiellement la mise à pied de l'allemand au lendemain de la course.

« Ma conduite à Estoril ne justifie pas non plus ma mise à l'écart, » estime Hofmann. « J'ai toujours donné le meilleur de moi-même pour le team. J'ai pris le départ de la course alors que j'étais encore blessé à la main. Lors du tour de chauffe, j'ai réalisé que j'avais un problème d'embrayage. J'ai donc pris le guidon de ma machine de réserve, qui n'était toutefois pas équipée avec les pneus que j'avais choisi pour la course et j'ai aussi été handicapé par le fait de partir de la pitlane. Même si le peloton a pris onze secondes d'avance dès le premier tour, j'ai tout fait pour revenir, mais il a bien fallu reconnaître que dans ces conditions, je ne pouvais pas y parvenir au guidon de la machine de réserve. Dès lors mon seul espoir de gagner des places reposait sur les éventuelles chutes et problèmes techniques des autres pilotes. »

« Étant données les circonstances, j'ai estimé qu'il ne valait pas la peine de prendre plus de risques alors que j'étais encore blessé à la main et je suis donc rentré aux stands. Déçu et frustré à ce moment-là, je n'ai pas vraiment su exprimer mes sentiments auprès du team après la course. Vu que je me suis toujours donné à fond pour le team lors des deux dernières saisons, je pense que j'aurais mérité un avertissement, mais sûrement pas d'être mis à pied. »

« Mon objectif est de conclure la saison avec le team et participer au Grand Prix d'Australie avec Pramac d'Antin. J'ai transmis cette requête à mes sponsors, en leur demandant d'intercéder en ma faveur auprès du team, afin que les contrats en vigueurs soient respectés. »

Tags:
MotoGP, 2007

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›