Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Rencontre avec Jorge Lorenzo

Rencontre avec Jorge Lorenzo

Au lendemain de son deuxième sacre consécutif en 250cc, Jorge Lorenzo était de retour en Espagne pour une conférence de presse organisée à Barcelone au siège du Royal Automovil Club de Catalunya, pour répondre aux questions des médias locaux et de motogp.com avant de rentrer sur ses terres, à Palma de Majorque.

Au lendemain de son deuxième sacre consécutif en 250cc, Jorge Lorenzo était de retour en Espagne pour une conférence de presse organisée à Barcelone au siège du Royal Automovil Club de Catalunya, pour répondre aux questions des médias locaux et de motogp.com avant de rentrer sur ses terres, à Palma de Majorque. Il livrait ainsi ses impressions de double Champion du Monde 250cc et évoquait son avenir en MotoGP avec Yamaha en 2008.

Quelles ont été tes premières impressions en franchissant la ligne d'arrivée ?
Quand j'ai franchi la ligne d'arrivée, je pensais avoir perdu la troisième place en faisant un wheelie et puis j'ai pensé à plein de choses d'un coup, en l'espace de quelques secondes j'ai pensé à pleins de gens et à différentes choses, mais ce n'est que quand je suis rentré aux stands et que j'ai retrouvé mon équipe que j'ai réalisé ce que j'avais fait.

Tu vas quitter Aprilia à la fin de l'année, refermant ainsi le chapitre 250cc de ta carrière... Quels souvenirs garderas-tu de ces trois saisons en 250cc avec Aprilia ?
C'est avec nostalgie et tristesse que je quitte Aprilia, car j'y ai rencontré des personnes très attachantes et qui m'ont permis de progresser en tant que pilote et en tant que personne. Ils m'ont permis de gagner le championnat, ils m'ont fourni une moto faite pour gagner et les deux dernières saisons ont été fantastiques. Ce passage en 250cc aura été marqué par des rencontres, des succès et le soutien de mes supporters - je sais que je pourrai compter sur eux encore longtemps. Je garderai le souvenir de moments incroyables ! Il y eu quelques blessures, mais peu heureusement, je ne retire donc que des choses positives de mon passage en 250cc.

Comment abordes-tu la prochaine étape, le passage en MotoGP ?
Jusqu'ici, j'ai réussi à être un bon pilote 250cc mais je dois encore démontrer mon potentiel en MotoGP, tout reste à faire. L'an prochain, je ne vais pas me battre pour la victoire, j'essaierai de prendre du plaisir. Je sais qu'il sera très dur de finir parmi les huit premiers. Quand tu vois la qualité du plateau, de Nakano à Rossi, il y a beaucoup de pilotes qui ont gagné des courses et il doit y avoir cinq ou six Champion du Monde... les battre sera très difficile.

Tu es pourtant un pilote de défis, qui essaie toujours de battre des records... Quand tu vois ce qu'a fait Stoner cette année, ne ressens-tu pas une certaine pression ?
J'ai eu la chance de battre de nombreux records, surtout quand j'étais plus jeune : j'étais le plus jeune à gagner la Coupe Aprilia, à débuter en Championnat du Monde, le deuxième plus jeune à gagner un Grand Prix 125cc et aussi l'un des plus jeunes à gagner en 250cc, mais au bout du compte, les chiffres ne comptent pas autant que ce que t'apportent les supporters, de par leur soutien et leurs marques d'affection. Gagner, c'est très bien, mais si tu n'es pas aimé et reconnu, il te manque quelque chose d'important.

Crois-tu que le public espagnol risque d'être déchiré entre toi et Dani Pedrosa ?
Ce serait une bonne chose, cela favoriserait une rivalité amicale, je pense que ce serait positif pour le motocyclisme en Espagne.

Sur quels points dois-tu progresser pour être devant en MotoGP ?
Je dois connaître à fond la moto et comprendre comment exploiter au maximum la Yamaha et les pneumatiques, je dois aussi connaître mes limites et engranger de l'expérience... il me faudra aussi un peu de chance !

Tags:
250cc, 2007, POLINI MALAYSIAN MOTORCYCLE GRAND PRIX, Jorge Lorenzo

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›