Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Guintoli, serein à l'aube d'un nouveau challenge

Guintoli, serein à l'aube d'un nouveau challenge

Très en vue durant la saison 2007 alors qu'il était l'unique rookie de la catégorie reine, Sylvain Guintoli aborde sa deuxième campagne en MotoGP avec une motivation décuplée.

Très en vue durant la saison 2007 alors qu'il était l'unique rookie de la catégorie reine, Sylvain Guintoli aborde sa deuxième campagne en MotoGP avec une motivation décuplée : recruté par Luis d'Antin, le français poursuivra sa carrière au guidon d'une Ducati équipée de pneus Bridgestone - un package similaire à celui qui a permis à Casey Stoner de remporter le titre 2007.

Après avoir profité de vacances bien méritées suite aux essais disputés à Valence, Guintoli évoque pour motogp.com ses débuts avec le team d'Antin et le nouveau défi qu'il s'apprête à relever.

« Les essais de Valence m'ont permis de découvrir la moto et l'équipe, il s'agissait vraiment d'un premier contact afin de se faire une idée de la façon dont fonctionnera l'équipe la saison prochaine et me faire une première impression de la moto, » explique le français. « Il nous reste beaucoup de choses à définir, notamment notre méthode de travail ou encore la langue dans laquelle nous communiquerons, mais dans un premier temps, il était important de tourner afin de se faire une idée sur la moto et les pneus. »

« Cependant ce n'est qu'à la reprise des essais, quand nous aurons la nouvelle moto, que notre travail commencera pour de bon, » indique Guintoli, qui reprendra la piste fin janvier à Sepang. « D'après les premières impressions de Casey (Stoner), la nouvelle Desmosedici est assez proche de la machine 2007, ce qui est un bon point car j'ai eu de bonnes sensations avec la GP7 à Valence. »

« Pouvoir courir sur Ducati avec les pneus Bridgestone représente une super opportunité, car cette année Casey a prouvé que c'était le meilleur package. Toutefois, la donne peut changer et on sait que les choses peuvent évoluer rapidement d'une saison à l'autre, mais la supériorité de la Ducati, notamment au niveau du moteur, était telle cette année que je pense que le potentiel sera bien là. »

Après avoir effectué plusieurs coups d'éclats durant la saison 2007, Guintoli veut poursuivre sa progression et s'affirmer parmi l'élite du Championnat du Monde.

« Avec chaque saison qui passe, on apprend toujours plus de choses, on évolue en permanence. Ma première saison en MotoGP avec Tech 3 et Dunlop s'est très bien passée et j'ai fait de belles courses, aussi je veux continuer de faire de belles perfs la saison prochaine. Avec l'expérience acquise cette année, je vais pouvoir affiner mon approche, il y aura évidemment beaucoup de choses qui vont changer par rapport à la saison dernière, et je dois faire le nécessaire afin d'aborder sereinement le Championnat. »

En 2008, Guintoli sera associé au pilote espagnol Toni Elias, transfuge du team Honda Gresini, qu'il respecte autant qu'il l'apprécie ; le jeune duo franco-espagnol pourrait s'avérer idéal pour relancer le team d'Antin.

« Pour le moment, il n'est pas question de parler d'objectifs concrets car il y a trop de paramètres qui entrent en jeu. Il faudra commencer par battre mon coéquipier ! » estime Guintoli. « Toni est un type que j'aime bien et c'est un bon pilote. Cela fait déjà quelques années qu'il court en MotoGP mais il est jeune - il a un an de moins que moi ! Aussi je pense que nous nous entendrons bien et qu'il aura une bonne émulation dans le team. J'espère pouvoir faire mieux que lui, continuer de progresser et décrocher de bons résultats ! »

Tags:
MotoGP, 2007, Sylvain Guintoli

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›