Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Toseland ronge son frein

Toseland ronge son frein

Après avoir disputé deux séances d'essais avec le team Tech 3 Yamaha, en Malaisie puis en Espagne, James Toseland doit ronger son frein jusqu'à la fin janvier avant de reprendre le guidon de sa Yamaha YZR-M1.

Après avoir disputé deux séances d'essais avec le team Tech 3 Yamaha, en Malaisie puis en Espagne, James Toseland doit ronger son frein jusqu'à la fin janvier avant de reprendre le guidon de sa Yamaha YZR-M1.

« J'aimerais bien pouvoir prendre la piste, mais avec la trêve, je consacre surtout mon temps à effectuer des opérations promotionnelles et à m'entraîner en vue de la saison prochaine, » confie Toseland à motogp.com. « Tout récemment j'étais à la remise des trophée du Sportif de l'année de la BBC et je suis très fier d'avoir fait quatrième avec plus de 85 000 votes ! J'ai aussi pu jouer du piano en public à cette occasion, ce fut une belle soirée. Maintenant, j'ai hâte de reprendre le guidon en janvier. »

Rookie de la catégorie MotoGP, Toseland n'échappera pas à la comparaison aux autres débutants - Jorge Lorenzo, Andrea Dovizioso et Alex de Angelis, tous trois venus de la catégorie 250cc. Le britannique sait qu'il n'aura pas la tâche facile mais se veut optimiste.

« Vu que j'ai déjà couru sur de grosses machines, je pense avoir un certain avantage au niveau physique ; toutefois les pilotes qui viennent de la catégorie 250cc sont déjà habitués à suivre le paddock MotoGP, » déclare le britannique. « D'après ce que j'ai écouté ici et là, le pilotage d'une 800cc est plus proche d'une 250cc que d'une 4-temps habituelle. En plus ils connaissent déjà tous les circuits ; jusqu'ici, je n'ai tourné que sur des circuits que je découvrais et malgré cela, j'ai fait de bons chronos, c´est assez encourageant. »

Sacré deux fois en Superbike, Toseland estime avoir les moyens de se mettre en valeur en MotoGP. Il s'agira aussi de redorer le blason du motocyclisme britannique, piètrement représenté durant l'ère moderne du MotoGP.

« Par le passé, je crois que les pilotes britanniques n'ont pas toujours eu un package assez performant ; je suis donc très fier d'avoir obtenu l'assurance d'un matériel compétitif, avec une Yamaha d'usine et les pneus Michelin, » déclare le natif de Sheffield. « La Grande Bretagne n'a plus eu de grand succès en Championnat du Monde depuis Barry Sheene - ce qui remonte bientôt à 30 ans. Les britanniques attendent donc un nouveau Champion depuis très longtemps et je compte tout faire pour les satisfaire ! »

Tags:
MotoGP, 2007

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›