Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Les pilotes Michelin prêts à en découdre

Les pilotes Michelin prêts à en découdre

C'est une première dans l'histoire du MotoGP ; c'est sous la lumière des projecteurs que va s'ouvrir le Championnat du monde 2008, à Losail le 09 mars prochain.

C'est une première dans l'histoire du MotoGP ; c'est sous la lumière des projecteurs que va s'ouvrir le Championnat du monde 2008, à Losail le 09 mars prochain. Après un travail soutenu pendant l'hiver, les sept pilotes Michelin sont impatients de se mesurer en course et de participer à ce nouveau challenge nocturne.

Durant l'hiver, les pilotes Michelin ont fait étalage de leur grande forme, jaugeant et développant les derniers pneumatiques MotoGP du manufacturier français. Ils sont désormais prêts à confronter leur travail de l'intersaison en course. Stars incontournables du MotoGP, Randy de Puniet (Honda LCR RC212V-Michelin), Colin Edwards (Yamaha Tech 3 YZR-M1-Michelin) et le champion 2006 Nicky Hayden (Repsol Honda RC212V-Michelin) ont fait preuve de vélocité ces six dernières semaines, tandis que le Vice-Champion en titre Dani Pedrosa (Repsol Honda RC212V-Michelin) se battait pour recouvrer la forme après s'être fracturé la main droite lors des premiers essais 2008. Pedrosa s'est classé troisième au GP du Qatar en 2007, mais le talentueux pilote espagnol ne sera pas au mieux de sa forme cette année. Les trois rookies de Michelin en MotoGP - Andrea Dovizioso (JiR Team Scot Honda RC212V-Michelin), Jorge Lorenzo (Fiat Yamaha Team YZR-M1-Michelin) et James Toseland (Yamaha Tech 3 YZR-M1-Michelin) – ont également prouvé qu'ils avaient les atouts pour bousculer « l'establishment » du MotoGP.

Depuis la fin de saison 2007, Michelin a travaillé sans relâche sur tous les aspects de la performance du pneumatique, et plus particulièrement la mise en température, la fourchette opérationnelle, l'adhérence sur l'angle et la motricité. Ses pilotes entament la saison 2008 avec deux profils différents de 16 pouces avant et un choix entre le 16.5 pouces et le 16 pouces à l'arrière.

L'ensemble du programme du Grand Prix du Qatar se déroulera de nuit, avec notamment les séances libres du vendredi et du samedi prévues à 19h00, la séance du vendredi après midi et la qualification du samedi programmées à 22h50, tandis que le départ de la course du dimanche sera donné à 23h00. Le podium d'après course devrait donc se tenir aux alentours de minuit !

Michelin connaît le chemin du succès au Qatar. Le manufacturier français de pneumatiques a remporté trois des quatre courses MotoGP disputées à Losail, bien que la course nocturne de cette année marque un challenge très différent pour les pilotes, les équipes et les techniciens en pneumatiques.

«Je crois que tout le monde est impatient de disputer cette course car ce sera à coup sûr très particulier, » indique Jean-Philippe Weber, responsable de la compétition moto chez Michelin. « Il s'agit pour nous tous d'un challenge tout à fait nouveau et le week end sera donc particulièrement intéressant.

« Du point de vue des pneumatiques, la course de nuit change totalement la donne. De jour il peut faire très chaud à Losail, avec des températures de piste très élevées. Mais la nuit il devrait faire assez frais. En théorie, la piste devrait être moins exigeante sur les pneus, ce qui ne rendra pas les choses plus faciles pour autant en ce qui nous concerne. Nous aurons à nous adapter à des circonstances totalement différentes et, comme toujours, notre tâche sera de trouver le meilleur équilibre pneumatique en fonction des conditions. La piste sera bien plus fraîche, d'où l'importance de la mise en température des pneumatiques.

Par ailleurs, la température de la piste va baisser progressivement au fil de la course, une situation contraire à celle que nous rencontrons lors des GP disputés de jour.Il existe aussi une possibilité que le vent se lève la nuit et souffle du sable sur le circuit, ce qui pourrait avoir un effet très important sur l'usure des pneumatiques puisque le revêtement de la piste se transforme alors en papier de verre. Il s'agit d'un problème sérieux car le vent peut changer les conditions soudainement, sans que l'on s'y attende. La piste pourrait également se charger de rosée, ce qui représenterait un souci supplémentaire. Le week end sera donc particulièrement chargé en ce qui nous concerne. »

Le tracé sinueux de Losail n'est pas le plus exigeant pour les pneumatiques – il s'agit d'un circuit à usure moyenne, aussi bien pour le pneu avant que pour le pneu arrière. Le premier jour du GP peut s'avérer particulièrement difficile car il faut un moment aux motos avant que la piste soit nettoyée et offre un niveau d'adhérence à la fois correct et constant. Sans hésiter, le long gauche des virages 10 et 11 constitue le secteur le plus important du circuit – avec une très bonne adhérence, les pilotes peuvent y gagner beaucoup de temps.

Communiqué Michelin MotoGP

Tags:
MotoGP, 2008, Commercialbank GRAND PRIX OF QATAR

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›