Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Un démarrage décevant pour Kawasaki

Un démarrage décevant pour Kawasaki

Malgré les efforts de John Hopkins et d'Anthony West, le premier Grand Prix de la saison 2008 s'est révélé relativement décevant pour le team Kawasaki Racing.

Malgré les efforts de John Hopkins et d'Anthony West, le premier Grand Prix de la saison 2008 s'est révélé relativement décevant pour le team Kawasaki Racing.

John Hopkins a entamé la soirée en grande forme, en signant le quatrième meilleur temps de la séance du warm-up. Tout semblait bien parti pour le pilote au numéro 21. En début de course, il se hissa rapidement en neuvième position, mais au fil de cette course disputée en nocturne, il a été confronté à des problèmes de motricité. En difficulté avec sa machine, il a aussi été gêné par sa blessure aux abducteurs et il a fini par perdre du terrain, glissant jusqu'en douzième position pour finalement marquer quatre points.

Son coéquipier Anthony West a aussi vécu une course difficile, étant parti en fond de grille après avoir peiné lors des essais, ne trouvant pas ses aises avec la Ninja ZX-RR. Une chute survenue lors des essais libres a affecté sa confiance et comme son coéquipier, il a été handicapé par des conditions de piste délicates, causées par une faible température au sol durant la soirée. Le pilote australien a franchi la ligne d'arrivée en 16è position alors qu'il aborde cette année sa première campagne complète en MotoGP.

Pour Michael Bartholemy, le manager du team officiel Kawasaki, « ce fut un week-end difficile, dès les essais nous avons souffert à cause des conditions de piste. »

« Toutefois le quatrième temps de John ce matin laissait penser que nous pourrions faire un bon résultat malgré tout, » commente le manager belge. « C'était de bonne augure, mais John a finir par avoir des problèmes de pneu avant qui l'ont obligé à forcer sur sa blessure pour compenser. Malgré cela il n'a pas baissé les bras et je ne me rappelle pas avoir vu un pilote descendre de sa moto aussi diminué à la fin d'une course. C'est vraiment un dur à cuire. Anthony est évidemment déçu par son résultat, mais il doit aussi apprendre à gérer ce genre de situation afin de savoir rebondir lors de la prochaine course. »

« Je sais qu'il peut faire mieux et j'espère qu'il va pleinement exprimer son potentiel lors de la prochaine course, » conclut Bartholemy.

Tags:
MotoGP, 2008, Commercialbank GRAND PRIX OF QATAR, John Hopkins, Anthony West, Kawasaki Racing Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›