Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Cecchinello et la stratégie du team LCR Honda

Cecchinello et la stratégie du team LCR Honda

Après des débuts remarqués en MotoGP lors de la saison 2006 avec Casey Stoner, le team LCR Honda a rapidement trouvé sa place sur le plateau de la catégorie reine. Pour Lucio Cecchinello, manager du team basé à Monaco, cette efficacité s'explique en partie par une approche novatrice de l'épineuse question du sponsoring.

Après des débuts remarqués en MotoGP lors de la saison 2006 avec Casey Stoner, le team LCR Honda a rapidement trouvé sa place sur le plateau de la catégorie reine. Pour Lucio Cecchinello, manager du team basé à Monaco, cette efficacité s'explique en partie par une approche novatrice de l'épineuse question du sponsoring.

« Chacun sait que toutes les équipes indépendantes existent grâce au soutien de leurs partenaires, et il est inutile de cacher que la première saison en catégorie MotoGP (2006) a été très difficile à mettre en place, » explique Cecchinello.

« Nous avons dû faire face à des coûts bien plus élevés que les précédentes années, et pour nous développer nous avons lancé un service novateur (avec un sponsor titre variant selon les Grands Prix) et adopté une politique marketing plus flexible. En suivant cette démarche, après tout juste deux ans, le nombre de nos partenaires commerciaux a considérablement augmenté et depuis septembre dernier, nous avons pu effectuer des investissements importants pour acquérir de nouveaux équipements, du matériel technologique de pointe, pour augmenter notre effectif, le tout dans le but de nous développer un maximum et de mener à bien nos objectifs sportifs. »

Cecchinello a aussi établi une relation de confiance avec Honda, marque pour laquelle il courut durant la majeure partie de sa carrière, de 1994 à 2001.

« C'est vraiment super de s'asseoir autour d'une table et de discuter avec les hauts responsables du HRC, car la plupart de ces personnes me suivaient déjà lorsque je courais en catégorie 125cc avec Nobby Ueda, » poursuit l'ex-pilote italien. « Le fait que nous nous connaissions de longue date et le respect mutuel que nous avons les uns pour les autres facilitent nos relations professionnelles, et nous avons ainsi pu établir clairement un plan de travail pour notre développement. »

« Cette année, Honda nous a donné l'opportunité de choisir nos fournisseurs techniques et nous (le chef mécanicien, Randy et moi) avons décidé de faire confiance à Öhlins pour les suspensions, » indique Cecchinello.

« De cette manière, nous sommes totalement autonomes pour travailler et développer ces éléments. Au début de sa carrière, notre chef mécanicien Christophe Bourguignon était technicien chez Öhlins, tout comme notre responsable des suspensions Hamish Jamieson qui possède une grande expérience dans ce domaine. Tous les deux ont travaillé de nombreuses années avec d'excellents pilotes et ont pu approfondir leur savoir dans les teams d'usine qui les ont employés. Personnellement, je fais confiance à leurs compétences et je suis certain qu'ils seront aptes à développer une moto "taillée" pour Randy ! »

Avec l'arrivée de Randy de Puniet, Cecchinello espère voir LCR Honda figurer parmi les meilleurs teams satellites cette saison et sa nouvelle recrue se hisser dans le sillage des favoris de la catégorie reine.

« Notre objectif est très clair. Compte-tenu du potentiel de Stoner, de la vélocité de Rossi, du matériel dont disposent Hayden et Pedrosa (il est fort probable que nous puissions bénéficier en 2009 de la même moto avec un moteur à soupapes pneumatiques), nous espérons finir la saison 2008 dans les cinq premiers au championnat en nous battant pour le podium à chaque fois que l'ensemble "mise au point et pneus" nous le permettra. Ça ne sera pas facile vu la valeur de nos concurrents, mais tout le team et nos partenaires techniques font le maximum dans le but d'atteindre cet objectif en MotoGP. »

Tags:
MotoGP, 2008, LCR Honda MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›