Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Michelin à l'assaut de l'Indianapolis Motor Speedway

Michelin à l'assaut de l'Indianapolis Motor Speedway

Michelin, qui a envoyé deux cent pneus en développement à ses deux pilotes pour les essais sur l'Indianapolis Motor Speedway, est satisfait du travail effectué sur la piste américaine.

Profitant de l'opportunité de collecter des premières données lors des essais sur l'Indianapolis Motor Speedway, Michelin a réussi à obtenir d'importantes informations en envoyant ses pilotes d'essais Erwan Nigon et William Costes. Confirmant ce à quoi s'attendait Michelin, les données collectées vont permettre au manufacturier français de lancer sa production de pneus pour Indianapolis à la fin du mois d'août.

Jean-Philippe Weber – Directeur de la compétition moto chez Michelin

`Ces essais sont une bonne chose car ils permettent d'avoir un premier feeling avec le circuit. Ils aident à mieux comprendre la piste, à voir où pourrait se jouer la course.´

`Nous avons eu de bonnes conditions climatiques avec 50° au sol le premier jour, et 47° le second. Ça devrait être assez représentatif des conditions attendues en septembre, où les températures probablement un peu inférieures seront compensées par le rythme plus élevé de la course. Nos pilotes ont énormément travaillé, se sont beaucoup dépensés. Grâce à eux, nous avons réussi à effectuer la quasi-intégralité du programme que nous avions concocté, qui était pourtant très chargé. William a pu conclure ses tests avec une endurance, Erwan avec un long run. Nous avons maintenant beaucoup de données à analyser, d'informations à vérifier.´

`Indy est un circuit plus complexe que ce que nous attendions. Le grip n'était pas aussi élevé que prévu dans le grand gauche après la ligne droite, mais il a nettement progressé au fil des tours, et progressera encore lorsque les motos gommeront la piste. En revanche, l'asphalte n'use pas beaucoup les pneus. Le tracé est atypique, avec une belle ligne droite, un gros premier freinage puis de nombreux virages lents. A l'avant, il faudra probablement une construction qui favorise la stabilité au freinage, pour cette première courbe à gauche, mais aussi de la maniabilité pour les parties plus lentes. A l'arrière, la traction sera importante. Côté gomme, nous nous dirigeons vers des choix intermédiaires. On pourrait presque partir sur des pneus softs, mais il faudra tout de même être vigilant sur la constance des performances en course.´

Erwan Nigon – Pilote d'essai Michelin (Honda RC212V)

`Ce tracé est très américain, comme j'en vois dans le championnat AMA Superbike que je suis à la télévision : on frôle les murs, on coupe des raccords de bitume et des bandes blanches.´

William Costes – Pilote d'essai Michelin (Yamaha M1)

`Le premier virage est très rapide, mais difficile à cause d'un manque de grip. Ensuite, l'adhérence s'améliore mais la vitesse chute avec une succession de virages plus lents où il sera difficile de doubler.´

Tags:
MotoGP, 2008

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›