Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

La guerre du pneu vue par Hiroshi Yamada

La guerre du pneu vue par Hiroshi Yamada

Alors que les pneumatiques ont été un sujet particulièrement débattu ces dernières semaines, Hiroshi Yamada de Bridgestone nous donne son point de vue sur la situation dans cette courte interview.

Le manager du département compétition moto de Bridgestone, Hiroshi Yamada, a répondu aux questions de motogp.com dans le paddock de Misano, avant le début du Grand Prix de Saint Marin et de la Riviera de Rimini.

Les pilotes se sont récemment réunis pour discuter de mesures visant à améliorer leur sécurité. Quel rôle peuvent jouer les manufacturiers de pneus dans ce domaine ?
Les problèmes de sécurité sont difficiles pour nous, parce qu'il s'agit de réduire la vitesse de passage en courbe. Nous pouvons bien sûr la réduire en jouant sur pneus, je pense que si nous réduisons l'adhérence la vitesse diminuera automatiquement. Mais je ne sais pas si cela joue vraiment sur la sécurité, parce que sur piste mouillée l'adhérence est beaucoup plus basse que sur le sec, alors il est difficile de savoir si les conditions météo jouent aussi sur la sécurité, je ne sais pas vraiment comment aborder ce problème.

Attendez-vous de nouvelles demandes de pneus pour l'an prochain, et à combien de pilotes pensez-fournir des pneus l'année prochaine ?
Une réglementation introduisant un manufacturier unique est en discussion pour l'an prochain. Evidemment, notre position est la même que l'an dernier, nous souhaitons continuer la compétition, avec les réglementations actuellement en vigueur. Nous avons onze pilotes, ce qui est presque notre capacité maximum.

En travaillant avec Shinya Nakano et le prototype Honda RC212V satellite de 2009, quels sont vos principaux objectifs pour la saison prochaine ?
Nous n'avons rien pu préparer pour Brno parce que nous ne savions pas encore comment se comportait la nouvelle machine. Shinya a tout de même obtenu de bons résultats et de bonnes sensations avec les pneus. Nous avons utilisé les mêmes pneus qu'auparavant. Je pense que la nouvelle moto se comporte mieux que l'ancienne, mais je ne sais pas encore dans quels domaines elle se démarque. En ce qui concerne les pneus, il n'y a pas beaucoup de différence par rapport à l'ancienne.

Pouvez-vous nous parler des petites modifications apportées au tracé de Misano depuis l'an dernier et de quelle manière elles affecteront les performances des pneumatiques ?
Ils ont modifié le virage numéro trois et la longueur de la piste a été augmentée, ce qui n'est pas un grand changement pour les pneus. L'an dernier nous avons obtenu de bons résultats mais on ne sait jamais ce qui peut arriver, parce Michelin travaille beaucoup, alors j'espère juste faire une bonne course dimanche.

Quels seront les facteurs clés pour être compétitif ce week-end ?
L'an dernier nous ne pouvions pas beaucoup travailler sur le sec à cause de la pluie. Avec les données que nous avons collectées l'an dernier, nous avons trouvé que la piste est légèrement glissante, et que l'adhérence n'est pas très régulière. Nous ne savons pas comment ce sera cette année, mais pour nous ce n'est pas une piste facile.

Tags:
MotoGP, 2008, GP CINZANO DI SAN MARINO E DELLA RIVIERA DI RIMINI

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›