Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Bridgestone et Michelin se préparent pour la Malaisie

Bridgestone et Michelin se préparent pour la Malaisie

Bridgestone et Michelin devront relever un défi particulier à Sepang, où les pilotes de la catégorie reine auront besoin de pneus adaptés aux hautes températures du sud-est asiatique.

Sepang est un circuit particulier dans le calendrier MotoGP, et le climat très chaud de la région contrastera fortement avec les fraîches températures de Phillip Island. Les teams et les manufacturiers de pneus ne se sont jamais faits surprendre pas le taux d'humidité, mais la rénovation du revêtement effectuée avant la course de l'an dernier leur avait offert quelques surprises. Connaissant désormais bien la nouvelle surface, Bridgestone et Michelin devraient permettre à leurs pilotes d'améliorer leurs temps au tour.

`La surface du circuit a été refaite pour la course de l'an dernier, ce qui nous avait donné un nouveau challenge, mais les résultats étaient bons et réguliers, c'était une course très disputée,´ a déclaré Tohru Ubukata de Bridgestone.

`Le tracé demande un moteur très puissant et une bonne stabilité en freinage, parce que les pilotes freinent depuis les 300km/h. C'est une des pistes les plus chaudes, les températures de piste atteignent les 50 degrés celsius.´

`C'est pourquoi nous devons porter une attention particulière à la partie centrale du pneu parce qu'elle subit beaucoup de pression, les pilotes passent beaucoup de temps dessus.´

Jean-Phillipe Weber, responsable de la compétition moto chez Michelin, a lui aussi reconnu le défi posé par le climat tropical, en ajoutant que la structure des pneus de ce week-end ne seraient néanmoins pas très différentes de celle des pneus utilisés en Australie il y a deux semaines.

`Nous pensons que l'asphalte sera moins abrasif que l'an dernier, lors de son resurfaçage. En effet Sepang est un circuit fréquemment utilisé en course, pour des essais ou d'autres activités de sports mécaniques. Les pilotes utilisent une construction de pneu arrière similaire à celle de Phillip Island, avec des gommes adaptées aux conditions spécifiques. A Sepang où l'on rencontre un certain nombre de grandes courbes, l'adhérence sur l'angle maxi et la motricité représentent la clef. Pendant la course, les pneus doivent se montrer performants et réguliers dans ces virages,´ a commenté Weber.

`Bien plus qu'à Phillip Island, le pneu avant subit des contraintes élevées à Sepang, avec notamment de gros freinages à pleine vitesse. Pour cette course, nous fournissons à nos pilotes un pneu avant plus rigide, de construction similaire aux pneus utilisés à Motegi et Shanghai où l'on rencontre également de très gros freinages.´

Le nom du manufacturier choisi pour être le fournisseur de pneus unique du MotoGP l'an prochain sera annoncé en Malaisie, bien que Bridgestone soit la seule entreprise à avoir déposé sa candidature.

Tags:
MotoGP, 2008, POLINI MALAYSIAN MOTORCYCLE GRAND PRIX

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›