Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Cecchinello favorable aux dernières mesures de la FIM

Cecchinello favorable aux dernières mesures de la FIM

Toujours attentif au budget de son team indépendant, Lucio Cecchinello, le directeur de LCR Honda, a très bien reçu l’annonce de cette semaine concernant la modification du règlement MotoGP visant à réduire les coûts de la compétition.

Lucio Cecchinello s’est entretenu avec motogp.com jeudi, donnant son point de vue sur les mesures de réduction des coûts en MotoGP et revenant sur le programme d’essais de son team.

Dirigeant un team indépendant de la catégorie reine, l’italien est bien conscient des problèmes financiers touchant le Championnat du Monde, et a particulièrement bien accueilli la nouvelle réglementation ratifiée par la FIM mercredi en Suisse.

Cecchinello a commenté, “Pour l’instant personne ne connaît précisément l’effet qu’aura cette mesure en termes de réduction des coûts cette année, mais nous utiliserons déjà moins de moteurs et nous consommeront moins de carburant et de pneus. S’ajoute à cela le fait que, statistiquement, plus on passe de temps en piste et plus le pilote a de chance de chuter, et les dégâts causés par les chutes coûtent des centaines d’euros, alors en réduisant le temps en piste, on réduit également le nombre de chutes.”

“Cela pourrait nous permettre d’importantes économies dans nos budgets, parce qu’à chaque chute, on risque de casser un disque de frein, un pot d’échappement, des pièces en titane ou en carbone, l’embrayage, des parties du moteur, les radiateurs et beaucoup d’autres choses,´ a poursuivi l’italien. “Pour nous, l’effet principal se notera sur les pièces de rechange et les constructeurs auront de leur côté moins de coûts liés à l’entretien des moteurs.”

Concernant le championnat d’un point de vue plus général et ayant participé aux dernières réunions de l’IRTA lors desquelles avaient été posées les bases des nouvelles réglementations, Cecchinello a mentionné, “Nous avons décidé de tous faire un grand pas en avant pour le MotoGP, les constructeurs comme les teams indépendants. Le point important est que la direction du MotoGP a de nouveau montré qu’elle voulait réagir très rapidement pour que notre sport continue de grandir dans le monde entier. Je suis très optimiste parce que ces décisions n’affecteront pas du tout le spectacle le samedi et le dimanche, lorsque 95% du véritable show a lieu.”

L’italien a également commenté les premiers essais de l’année à Sepang, lors desquels Randy de Puniet était hors du top dix lors des trois journées. La nouvelle RC212V du français a une limitation du régime maximum à un niveau plus bas que les machines d’usines, “pour des raisons de sécurité” selon Cecchinello.

”La priorité des ingénieurs de Honda est de garantir la sécurité et longévité des moteurs, et ils ont besoin d’un certain temps pour nous confirmer la longévité des moteurs avec cette limite du régime maximum. Nous recevrons des mises à jour par la suite, avec un régime maximum plus élevé. C’est temporaire et je pense que nous recevrons une ou deux évolutions au cours de la saison.”

L’ex-pilote 125cc italien a continué, “De plus, lorsque les ingénieurs du HRC mettent une limite de régime, ils re-programment l’ECU de sorte à ce que la puissance perdue à haut régime soit récupérée à moyen et bas régime. Perdre 300 ou 400 tours/minute ne signifie donc pas forcément être plus lent. Parfois, il vaut même mieux avoir 300 ou 400 t/min de moins mais avoir plus de couple et une accélération plus progressive.”

Confiant au sujet de sa collaboration avec le HRC cette saison, il a noté, “Lorsque les médias ont appris que nous avions cette limitation de régime maximum, tout le monde a été surpris et certains pointaient du doigt les ingénieurs du HRC, mais il faut avoir une vision plus réaliste. Je ne pense pas que cette limitation soit un problème. Evidemment, nous serons légèrement désavantagés sur les pistes les plus rapides. Mais la meilleure gestion de la puissance pourrait nous aider à Jerez ou sur d’autres pistes avec des virages serrés.”

Abordant les essais de début mars au Circuit International de Losail, Cecchinello a conclu, “Nous avons longuement étudié nos données la semaine dernière et nous continuerons à travailler dessus cette semaine. Nous aurons beaucoup de choses à faire sur piste au Qatar, parce que d’après nos données nous pouvons progresser en modifiant la position du pilote. Nous devrons voir comment cela influence l’aérodynamique de la moto avec son poids, la position des pieds, du guidon et l’angle de son assise.”

Tags:
MotoGP, 2009, LCR Honda MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›