Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Le grand retour de Barberá

Le grand retour de Barberá

Après avoir traversé une période de doute suite à son accident au Japon la saison dernière, Héctor Barberá était de retour à son meilleur niveau pour remporter la première manche 250cc de 2009.

La course 250cc écourtée du Grand Prix Commercialbank du Qatar a été pleine de surprises, telles que l’imprévisible duel pour la première place qui a opposé l’espagnol Héctor Barberá au français Jules Cluzel.

Le départ de la première course de la saison a été retardé par la pluie, avant que l’épreuve ne soit réduite à 13 tours pour des soucis d’organisation. Barberá n’a pas mis longtemps à se hisser en tête pour décrocher une superbe victoire, alors qu’il n’avait pas couru depuis le GP de Saint Marin du mois d’août dernier.

Engagé par le Team Pepe World cette saison sous la direction du double-Champion du Monde 250cc Sito Pons, Barberá a lutté pour se remettre d’une grave blessure au dos contractée au Motegi l’an dernier, et le fait de se placer sur la grille de départ à Losail était donc déjà une victoire pour l’espagnol.

Sa participation à la saison 2009 est longtemps restée incertaine cet hiver, et il était évidemment très heureux à l’issue de sa première victoire depuis le GP de Chine de 2006.

Barberá a déclaré, “Je suis très content de ce résultat parce que l’année dernière a été très difficile et cette année nous avons dû travailler très dur rien que pour mettre la moto sur la piste. Après avoir réglé la moto j’étais très rapide, et cette victoire le prouve.”

“Je veux surtout remercier tous les médecins qui m’ont aidé au cours de ma récupération, ils ont fait un travail fantastique et je tiens à remercier tous ceux qui m’ont soutenu jusqu’à la réussite de ce week-end,” a continué le jeune espagnol. “Je remercie aussi mon équipe et tous nos sponsors, qui sont excellents.”

“La course était un peu bizarre. Je savais que les trois ou quatre premiers tours seraient décisifs et qu’un groupe de tête se formerait, alors je voulais surtout éviter les accidents. Je ne voulais pas rester au milieu du groupe. J’ai attaqué dès le premier virage pour prendre la tête, et je me suis ensuite calmé pour contrôler la situation.”

“Je voyais que (Jules) Cluzel attaquait et cela nous a permis de prendre un peu d’avance sur les autres, je suis ensuite resté derrière lui et à cinq tours de l’arrivée je suis passé devant. Je n’ai pas fait de folie parce que je ne voulais par prendre de risque et que je savais qu’il était battu.”

Tags:
250cc, 2009, COMMERCIALBANK GRAND PRIX OF QATAR

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›