Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Bridgestone revient sur les défis du Mans

Bridgestone revient sur les défis du Mans

Le fournisseur de pneus unique de la catégorie reine est satisfait des performances de son matériel après le challenge du Grand Prix de France.

La météo n’a pas vraiment été clémente envers le MotoGP et Bridgestone unique depuis l’introduction de la règle du pneu unique, présentant de nombreux défis lors de trois des quatre premiers Grands Prix de la saison 2009.

Le temps ensoleillé de Jerez avait été un soulagement suite aux déluges du Qatar et du Japon, mais l’épreuve du Mans et son habituelle météo instable allaient de nouveau compliquer les choses aux pilotes et aux teams pour le Grand Prix de France.

Bridgestone ne fournit pas de gommes intermédiaires cette année, et les pilotes de la catégorie reine ont donc pris le départ de la course avec des pneus pluie alors que la piste commençait à sécher. La clé de la course a été de choisir le bon moment pour entrer dans la pit-lane et passer sur une seconde moto équipée de slicks.

Jorge Lorenzo, qui a brillamment piloté sur pneus pluie, a été le dernier pilote à rentrer aux stands avec Toni Elías dans le douzième tour, et le pilote du team Fiat Yamaha a mené la course du premier tour à l’arrivée.

Selon Bridgestone, le meilleur moment pour changer de pneus était le huitième tour, et la firme japonaise s’est appuyé sur les performances de Marco Melandri dans le neuvième tour pour le confirmer, l’italien ayant changé de moto dans le sixième tour. Melandri a parfaitement su utiliser ses pneus slicks et est passé de la onzième à la seconde position après son passage aux stands.

Dani Pedrosa du team Repsol Honda a de son côté réussi à dérober la troisième position à son co-équipier Andrea Dovizioso dans le dernier tour, son meilleur tour avec les gommes medium à l’avant et à l’arrière.

Tohru Ubukata, responsable du développement des pneus de compétition chez Bridgestone, s’est dit satisfait des performances des pneus pluie et des slicks, soulignant que les pilotes n’avaient pas ressenti le manque de pneu intermédiaire. Le japonais a déclaré, “Notre pneu pluie s’est montré endurant et j’en suis très heureux. Lorsque la piste séchait, Jorge continuait d’aller plus vite à chaque tour jusqu’à ce que Marco aille plus vite sur pneus slicks, et cela prouve que notre pneu pluie est assez polyvalent pour être utilisé sur tous les types de piste mouillée.”

“Le slick s’est aussi bien comporté sur piste humide alors nous savons désormais que les pneus pluie et slicks peuvent couvrir toutes sortes de conditions durant un week-end de course.”

Hiroshi Yamaha, manager de Bridgestone Motorcycle Sport Unit, a ajouté, “La course a été passionnante dans ces conditions difficiles qui ont fait de la décision de rentrer aux stands un choix très compliqué pour les pilotes. Cela nous a permis de voir une très bonne course avec beaucoup de batailles. Je tiens à féliciter Jorge pour son excellente performance, Marco et Hayate parce que nous sommes très heureux de revoir une Kawasaki sur le podium, et Dani pour sa détermination jusqu’au drapeau à damier.”

Tags:
MotoGP, 2009, GRAND PRIX DE FRANCE

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›