Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Hayden et Kallio donnent des versions différentes de leur accrochage

Hayden et Kallio donnent des versions différentes de leur accrochage

Mika Kallio a mis son second abandon en MotoGP sur le compte de Nicky Hayden, tandis que l’américain affirme qu’il a lui-même été malchanceux d’être victime de la chute du finlandais.

Suite à de bons résultats au Qatar et au Japon, suivis de problèmes techniques à Jerez, l’apprentissage de Mika Kallio en MotoGP continuait dimanche dernier au Mans, où il a malheureusement chuté lors d’un duel contre Nicky Hayden.

On pourrait être surpris qu’il n’y ait pas eu plus de pilotes à connaître le même sort étant données les conditions extrêmes de la course, mais Kallio et le Champion du Monde Valentino Rossi ont été les deux seuls pilotes de la catégorie reine à chuter durant l’épreuve du Mans.

L’incident a eu lieu dans le onzième tour lorsque le finlandais essayait de doubler Hayden pour passer en huitième position. Kallio a perdu le contrôle de sa machine sur une portion de piste mouillée alors qu’il passait l’américain. Les deux Desmosedici GP9 se sont touchées mais Hayden est parvenu à continuer malgré l’incident, et a perdu un temps précieux avant de finalement terminer la course en douzième position.

Kallio, du team Pramac Racing, est revenu sur l’incident en disant, “Nous étions sur la bonne voie, j’ai choisi le bon moment pour changer de moto et j’occupais une bonne position. J’ai rattrapé Hayden et j’ai essayé de le doubler par l’intérieur. Tout à coup il a changé de trajectoire et j’ai dû passer par l’extérieur où il y avait une zone mouillée et j’ai glissé. Il ne m’avais probablement pas vu. Je suis très déçu parce que j’étais vraiment très à l’aise.”

Hayden a de son côté un tout autre point de vue, et a affirmé, “Je n’ai de nouveau pas eu de chance lorsque Kallio a chuté et que sa moto m’a percuté. J’ai eu de la chance de ne pas tomber parce que l’impact a été assez fort - on peut voir de la gomme sur le flanc de ma moto - et que je suis sorti de piste. Ça m’a coûté du temps et des places, et le capteur de ma roue avant a été endommagé. Nous avons deux capteurs alors la moto a continué à fonctionner, mais ça ne nous a sûrement pas aidés.”

Fabiano Sterlacchini, directeur technique de Pramac Racing, n’a de son côté pas épargné le pilote du team Ducati Malboro en donnant sa version, déclarant, “Mika a chuté à cause d’une zone mouillée sur laquelle il est passé lorsqu’il doublait un pilote beaucoup plus lent, qui ne l’avait pas vu arriver. Nous ne pouvons rien y faire. Nous sommes convaincus que notre pilote peut obtenir de bons résultats à chaque Grand Prix, nous avons seulement besoin d’un peu de chance.”

Tags:
MotoGP, 2009, GRAND PRIX DE FRANCE, Mika Kallio, Pramac Racing

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›