Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Capirossi et Denning reviennent sur une course animée

Capirossi et Denning reviennent sur une course animée

Les deux pilotes du team Rizla Suzuki ont joué des rôles clés en Italie mais n’ont terminé la course qu’en cinquième et onzième positions.

Loris Capirossi était déterminé à assurer le spectacle devant ses fans en Italie dimanche dernier et a lutté pour la victoire durant plusieurs tours au Mugello, avant de se faire devancer dans les deux derniers tours et d’être relégué en cinquième position.

Le pilote italien est revenu sur son bel effort dans la seconde partie de la course, et a affirmé que la Suzuki GSV-R n’avait toujours pas le punch des prototypes MotoGP de certains de ses rivaux.

Seules deux Honda satellite et la Kawasaki de Marco Melandri ont produit des vitesses de pointe moins élevées que les Suzuki sur la piste italienne, et Capirossi espère donc que la mise à jour du moteur dont il disposera à Catalunya dans deux semaines réglera ce problème, qui l’a empêché de tenir tête à Casey Stoner sur Ducati, Jorge Lorenzo et Valentino Rossi sur Yamaha et Andrea Dovizioso sur Honda en fin de course.

“J’ai essayé de faire de mon mieux mais les conditions étaient un peu étranges et je pense que j’ai su passer sur slick au bon moment,” a déclaré Capirossi. “A partir de là, j’avais un très bon rythme et j’étais régulier. J’ai essayé de rester au contact de Casey (Stoner) et bien que ma moto a globalement bien fonctionné, nous perdions à cause des vitesses de pointe, alors je suis impatient d’être à Barcelone et d’avoir le nouveau moteur.”

Paul Denning, le team manager de Capirossi, a mentionné, “Nous aurions bien aimé avoir une course de seulement 21 tours parce que ça aurait permis à Loris d’obtenir un podium bien mérité. Il a travaillé très dur mais nous manquions de vitesse pour rester devant nos rivaux. Une fois qu’ils passent devant au bout de la ligne droite il est très difficile de revenir sans cette vitesse de pointe et c’est quelque chose que nous devrons travailler.”

Chris Vermeulen, le co-équipier de Capirossi, a de son côté été l’auteur d’un excellent départ et menait dans le premier tour alors qu’il s’était qualifié en onzième position. Denning a commenté, “Les départs ne sont pas vraiment le point fort de Chris d’habitude mais il a vraiment progressé cette année. Passer de la onzième à la première place en un tour est fantastique et il a vraiment attaqué. Il a correctement géré son arrêt aux stands mais la différence entre lui et Loris sur slick, particulièrement à la fin de la course, était énorme et nous travaillerons là-dessus avec lui.”

Questionné sur les possibilités que le nouveau moteur ait un impact immédiat sur les résultats à Catalunya, Denning a répondu, “Nous n’avons que les données et je ne tiens pas à trop en dire à ce sujet avant que nous l’ayons installé sur le châssis, parce que nous ne serons sûrs de rien avant.”

Tags:
MotoGP, 2009, GRAN PREMIO D'ITALIA ALICE, Loris Capirossi, Rizla Suzuki MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›