Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Le clan Suzuki réagit après un week-end difficile

Le clan Suzuki réagit après un week-end difficile

La huitième place de Chris Vermeulen sur une piste où il était sur le podium ces deux dernières années et l’abandon de Loris Capirossi ont été d’importantes déceptions pour Suzuki à Laguna Seca.

Chris Vermeulen n’a pas réussi à prolonger sa série de podiums à Laguna Seca. L’australien a été victime d’une lourde chute samedi au Grand Prix Red Bull des Etats-Unis, rencontrant des difficultés avec les réglages de sa Suzuki GSV-R tout au long du week-end.

Parti de la neuvième position sur la grille, Vermeulen a franchi la ligne d’arrivée en huitième position, avant de confier à motogp.com, “Ça a été un peu difficile, parce que j’avais mal depuis ma chute de samedi et ça ne m’a pas aidé. Pour être honnête nous avons eu quelques problèmes pour améliorer les réglages que nous avions l’an dernier, même si notre temps de course est meilleur que celui de l’an dernier, mais tous les autres ont fait d’importants progrès. Alors ça a été dur pour nous.”

Il a ajouté, “J’ai vraiment eu du mal avec le pneu avant de Bridgestone ici, il était assez différent de celui de l’an dernier. Mais c’est la règle du pneu unique, c’est la même chose pour tout le monde et il faut réussir à faire fonctionner la moto avec. Quoi qu’il en soit j’ai pris un assez mauvais départ, fait quelques mauvais tours lors desquels j’ai lutté contre (Colin) Edwards et (Loris) Capirossi pour finalement terminer huitième. Je pense que nous aurions peut-être pu terminer sixièmes ou septièmes avec ce rythme mais ça n’a pas marché parce qu’il aurait fallu que nous soyons devant.”

Loris Capirossi était de son côté encore plus déçu après avoir chuté en début de course, son second abandon de l’année. L’italien a commenté, “Je suis vraiment mécontent parce que nous avions travaillé très dur tout au long du week-end pour trouver la meilleur solution et nous pensions que nous pourrions réussir avec nos réglages. Je suis bien parti et j’ai été très agressif dès le début, mais dans le virage numéro six j’ai perdu le train avant dans le deuxième tour et ça m’est arrivé à nouveau le tour suivant, mais cette fois j’ai chuté.”

“En vérité le week-end a été terrible pour nous parce que nous ne sommes jamais parvenus à trouver une bonne solution. Heureusement il nous reste neuf courses et nous allons continuer à travailler dur pour obtenir de bons résultats.”

Tags:
MotoGP, 2009, RED BULL U.S. GRAND PRIX, Chris Vermeulen, Rizla Suzuki MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›