Achat de billets
Achat VidéoPass

Dernière ligne droite décisive pour Cluzel

Dernière ligne droite décisive pour Cluzel

A quatre courses de la fin de sa quatrième année dans le Championnat du Monde, Jules Cluzel dresse un premier bilan de sa saison avec le Team Matteoni Racing et parle de son avenir.

Actuellement douzième du Championnat du Monde 250cc, Jules Cluzel a profité de la trêve de septembre pour travailler sa condition physique et mettre toutes les chances de son côté pour la fin de la saison, dont le jeune français du Team Matteoni Racing peut déjà dresser un bilan positif.

Cluzel avait commencé l’année avec une superbe seconde place lors de la première manche au Qatar, et a ensuite fait une saison assez régulière malgré plusieurs blessures et quelques abandons. Il a obtenu son second meilleur résultat de l’année juste avant de partir en vacances en terminant sixième à Misano juste derrière Mike di Meglio, qui n’est que seize points devant lui dans le classement général.

Commentant son parcours de 2009, Cluzel a souligné l’importance de son début de saison : “J’avais pas mal de doutes en début d’année, je repassais en 250cc après une saison en 125cc et je n'avais pas tourné durant l'hiver. Je n'ai fait mon premier roulage qu'à Jerez, pour les essais officiels, alors que je m'étais blessé à la main en Supermotard un peu avant... Malgré cela, ces essais furent très positifs, avec le troisième meilleur temps à la clé à la fin de la dernière journée. C’était une bonne surprise, mais je ne me suis pas emballé pour autant.”

“Après les essais officiels, je ne pensais donc pas au podium mais la course de Losail fut incroyable, et même si les conditions étaient particulières, elles étaient identiques pour tout le monde - en plus, tout le monde était vraiment à 100% pour ce premier Grand Prix. Décrocher ce premier podium était inespéré et ce fut donc un début de saison idéal”.

Après son coup d’éclat au Circuit International de Losail, le pilote du Team Matteoni Racing a traversé une période délicate : “Par la suite, ce fut compliqué - je ne voulais pas trop me prendre la tête, mais je n'ai peut être pas bien géré la situation et surtout, je me suis cassé la clavicule à deux reprises. Je suis bien revenu lors des dernières courses et j'aborde maintenant la fin de la saison dans de bonnes conditions - je suis serein, la machine est efficace, nous avons de bonnes bases et il s'agit désormais d'être aussi régulier que possible et de se maintenir dans le top 10 - et s'il y a une autre opportunité de me battre pour le podium, je la saisirai au vol !”

“Depuis que je fais de la compétition, me battre pour le podium et affronter les meilleurs est un rêve - cette année, cela se concrétise et c'est très encourageant. Mes quatre saisons d'expérience commencent à parler et d'un autre côté, je n'avais jamais disposé d'une moto aussi efficace que celle que j'ai cette année, et qui est relativement proche des motos 'usine'. Je suis à l'aise avec la machine et surtout, le team Matteoni Racing fait du très bon travail, je leur dois beaucoup - je suis très reconnaissant pour leur soutien et leurs efforts.”

Prêt à reprendre la compétition après quelques semaines de vacances, Cluzel a également abordé la fin du championnat, affirmant, “J'ai suivi un gros programme d'entraînement durant la trêve - c'est la première fois de l’année que j'ai eu le temps de me concentrer sur ma préparation après avoir eu pas mal de pépins physiques durant le Championnat. J’ai pu récupérer à 100% et surtout me préparer pour les quatre derniers Grands Prix, notamment pour le doublé Australie-Malaisie qui sera très éprouvant. J'attaque donc cette dernière ligne droite avec une grosse envie de courir et de faire des résultats.”

Concernant son avenir qui reste indéterminé malgré les nombreuses rumeurs qui circulent au sujet du jeune talent français, Cluzel a déclaré, “L'intérêt manifesté par Hervé (Poncharal) pour m'aligner en Moto2 est très flatteur - c'est positif, c'est une preuve de reconnaissance. Mais il est encore tôt pour dire ce que je ferai l'année prochaine. Le team Matteoni a une option pour la saison 2010 et je dois me réunir à Estoril avec Massimo Matteoni (propriétaire de l'équipe éponyme) et Paolo Tajana (team manager) afin d'étudier leur offre pour la saison prochaine et prendre une décision avec mon manager, Eric Mahé.”

Tags:
250cc, 2009, Jules Cluzel, Matteoni Racing

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›