Achat de billets
Achat VidéoPass

Elías veut être devant à Estoril

Elías veut être devant à Estoril

Ce week-end, Toni Elías sera de retour sur les lieux de sa meilleure course MotoGP.

La visite du Championnat du Monde MotoGP à Estoril ce week-end rappellera d’excellents souvenirs au team San Carlo Honda Gresini et à leur pilote Toni Elías, qui s’était imposé sur la piste portugaise en 2006.

Elías arrive au Grand Prix bwin.com du Portugal en douzième position dans le classement général et sans avoir confirmé son avenir dans la compétition, puisqu’il avait été annoncé plus tôt dans l’année qu’il ne continuerait pas chez Honda Gresini en 2010.

Le pilote espagnol semble néanmoins décontracté avant la quatorzième manche de la saison et après avoir bien profité de la trêve de septembre qui a suivi l’épreuve de Misano. “J’ai passé cette trêve inhabituelle à m’entraîner, à faire du vélo et à surfer. Je suis allé au Grand Prix Andorra Supermoto et j’ai passé une journée avec Mikko Hirvonen, qui mène le Championnat du Monde des Rallyes, nous avons piloté sa WRC et c’était très amusant.”

Elías a continué, “Naturellement, je pense en permanence à reprendre la compétition et à la prochaine course à Estoril, où j’avais gagné en 2006. C’est un circuit que j’adore et où j’espère être aux avant-postes. Je suis en pleine forme et je me sens bien sur la moto, alors je ne peux qu’être optimiste.”

De l’autre côté du garage Gresini, Alex de Angelis est lui aussi à la recherche d’un guidon pour l’an prochain et espère consolider ou améliorer sa huitième place au général, après sa malheureuse chute dans le premier tour à Misano.

“Je me suis entraîné dur durant la trêve et j’ai essayé d’oublier mes frustrations de la dernière course, dans laquelle j’ai chuté alors que je faisais un bon week-end,” a commenté De Angelis. “Ça m’a laissé un goût amer mais je suis en grande forme et sur un circuit comme Estoril, où j’ai toujours été performant dans les autres catégories, je sais que je pourrai me rattraper.”

“L’an dernier j’avais 39°C de fièvre et terminer la course avait été miraculeux. Cette fois j’arrive au Portugal avec toutes mes chances puisque je commence à tirer le maximum de la moto et que les conditions météo changeantes d’Estoril ne nous inquiètent pas, nous avons déjà prouvé que nous pouvions être rapides sur le sec et sur le mouillé.”

Tags:
MotoGP, 2009, bwin.com GRANDE PREMIO DE PORTUGAL, Toni Elias, San Carlo Honda Gresini

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›