Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Lorenzo ne baisse pas les bras

Lorenzo ne baisse pas les bras

Confiant en sa capacité à surmonter un problème d’adhérence et sa fatigue physique, Jorge Lorenzo espère progresser suite à une décevante première journée d’essais à Phillip Island.

Sixième de la première séance d’essais et victime d’une chute, Jorge Lorenzo n’a pas commencé le Grand Prix Iveco d’Australie comme il le souhaitait, mais le pilote du team Fiat Yamaha reste optimiste pour la journée de samedi.

Après avoir dominé le week-end à Estoril, Lorenzo a terminé à plus d’une seconde de son co-équipier et rival Valentino Rossi vendredi à Phillip Island, et a glissé dans le quatrième virage à quelques minutes de la fin de la séance.

Lorenzo est désormais concentré pour progresser sur sa YZR-M1 et sur sa condition physique d’ici la prochaine sortie, et devra absolument maintenir la pression sur le leader du championnat.

“Tout s’est mal passé,” a déclaré Lorenzo. “Nous sommes arrivés ici après avoir gagné au Portugal, mais nous avons eu des problèmes durant la première séance, notamment avec le pneu arrière qui glissait et patinait trop. Personnellement, je pense que je ne suis pas à 100%, j’ai mangé la nuit dernière et je ne suis en grande forme. Je me sens mal et fatigué. J’espère que ça ira mieux demain. Nous essayerons d’améliorer l’adhérence arrière. Si nous réussissons, et que j’arrive à retrouver ma condition physique, nous serons plus proches de la première position.”

“La seule stratégie qui s’offre à nous est de tenter de gagner à chaque course et d’être agressif, mais en restant intelligent parce je ne veux pas chuter.”

Suite à la nouvelle annonçant que Daniele Romagnoli, son team-manager, quitterait son poste l’an prochain pour prendre d’autres responsabilités dans l’équipe, Lorenzo a admis qu’il lui faudrait du temps pour s’adapter au changement.

“Lorsqu’on change d’équipier, il y a toujours une période d’ajustement,” a commenté Lorenzo. “En début d’année, Daniele nous manquera mais nous avons décidé d’arrêter de travailler avec lui. C’est dur parce que je l’adore et qu’il fait un excellent travail.”

Tags:
MotoGP, 2009, Iveco AUSTRALIAN GRAND PRIX, Jorge Lorenzo, Fiat Yamaha Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›