Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Le projet Moto2 FTR en bonne voie

Le projet Moto2 FTR en bonne voie

Le constructeur britannique FTR prévoit de fournir des prototypes aux teams du Championnat du Monde de la nouvelle catégorie Moto2 l’an prochain.

Steve Bones, le propriétaire de Fabrication Techniques Racing (FTR), s’est entretenu avec motogp.com cette semaine et a expliqué que le constructeur britannique poursuivait son projet Moto2 via un développement et des essais privés ainsi qu’en participant au championnat national espagnol (CEV Buckler).

L’entreprise spécialisée dans les châssis a engagé un prototype Moto2 pour l’épreuve du CEV en Catalogne plus tôt ce mois-ci, en utilisant des suspensions Ohlins, des roues Marchesini, des freins Brembo et des pneus Dunlop, et compte participer aux deux dernières épreuves de l’année à Jerez et à Valence.

Bones, le directeur de l’entreprise, a fourni de nombreux détails sur le projet et les prochaines étapes vers des contrats avec les teams du nouveau Championnat du Monde Moto2 pour 2010.

Pouvez-vous nous expliquer comment FTR approche le Moto2 ?
“Nous sommes purement des constructeurs, nous n’avons pas l’intention de nous engager dans un team. Nous voulons concevoir et construire des motos de course et les proposer comme le ferait un constructeur, et les teams pourront nous les acheter et les utiliser comme ils le souhaitent.”

“Nous fabriquons des pièces pour les teams depuis de nombreuses années, mais nous n’avons jamais été en position de pouvoir sortir notre propre design et de montrer ce que nous pouvions faire. C’est toute la beauté du Moto2 selon moi, cela nous offre une opportunité de montrer ce dont nous sommes capables dans un environnement où les coûts ne sont pas une contrainte trop restrictive.”

Quel type de clients vise votre projet Moto2 ?
“Notre marché principal sera le Championnat du Monde, mais il est un peu plus large. Nous avons conçu la moto en pensant au Grand Prix, et nous sommes actuellement en discussion avec quatre teams de GP. Mais nous discutons aussi avec des teams en Espagne pour le championnat national et avec deux teams en Allemagne, mais la possibilité d’engager des prototypes Moto2 dans l’IDM (le championnat national allemand) reste à confirmer.”

“Pour les GP, nous sommes en discussion avec Team Germany, Ajo Motorsport, avec les sponsors de du Team G22 Racing et avec Stop And Go Racing, alors il y a quelques teams avec qui nous sommes en négociations en ce moment.”

Pourquoi était-il important de commencer par participer au championnat national espagnol ?
“Du point de vue du constructeur, il est essentiel d’être engagé dans la compétition. Faire des essais privés ne permet pas d’évaluer notre niveau. Il fait participer à la compétition afin de voir quelles sont nos forces et nos faiblesses et le championnat espagnol est la seule compétition dans laquelle nous pouvons nous engager pour l’instant. Comme FTR est une nouvelle marque, et même si nous étions déjà engagés en Grand Prix depuis plusieurs années, il y a peu de monde qui connaît notre travail.”

“Dès que la moto a roulé à Barcelone, l’attitude envers nous a immédiatement changé. Les gens ont constaté la qualité de la moto, les idées et les efforts que nous avions mis dans ce projet. Nous considérions ce week-end de course comme une occasion de sortir la moto, de montrer aux gens ce que nous avions fait et de montrer que c’était bien réel, et tout à coup des portes se sont ouvertes et nous sommes désormais dans une position où nous pouvons parler de notre moto.”

“La moto n’est pas encore compétitive, elle a eu un temps d’essai limité et nous en sommes encore au début du développement, mais elle montre de bons signes. Je suis entièrement confiant que nous pourrons être au meilleur niveau.”

Que retenez-vous du week-end de course à Catalunya ?
“Le week-end s’est mieux passé que ce que nous espérions. Diego Lozano est un excellent pilote-essayeur, et il avait pour consigne de ne pas trop pousser la moto et de ne pas chuter parce que c’était notre seule machine.”

“Il s’est qualifié en 23ème position et nous étions impressionnés parce que la moto n’avait fait que 100m avant de sortir du pit-box vendredi matin, et nous avons donc pensé que nous pouvions aussi participer à la course. Malheureusement l’embrayage a commencé à glisser dans le troisième tour et nous avons abandonné dans le treizième tour. Je crois que l’embrayage était endommagé sur la grille, mais cela fait partie du processus d’apprentissage.”

“Nous allons de nouveau engager la moto à Jerez et à Valence avec le team Joe Darcey et Graeme Gowland comme pilote.”

FTR est le partenaire technique de plus de 70 teams de compétition à travers le monde, et compte Suzuki, Yamaha, Ducati et le Team Roberts parmi leurs anciens et actuels clients.

Tags:
250cc, 2009

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›