Achat de billets
Achat VidéoPass

Aoyama revient sur sa conquête du dernier titre 250cc

Aoyama revient sur sa conquête du dernier titre 250cc

Le tout dernier Champion du Monde 250cc retrace son parcours de 2009, marqué par un duel jusqu’à la fin de la saison avec Marco Simoncelli, et une grosse frayeur lors de la dernière course à Valence, à quelques tours de la consécration.

Après avoir fait ses débuts dans la catégorie intermédiaire en 2000 grâce à une wildcard, Hiroshi Aoyama a établi un impressionnant record en se classant dans les points à chacune des seize manches du Championnat du Monde 250cc 2009, avec des résultats qui lui ont valu le tout dernier titre mondial de la catégorie 250cc.

Cette régularité a été la clé de la réussite pour le japonais, qui s’est imposé en course seulement quatre fois cette année tandis que Marco Simoncelli, le Champion du Monde 250cc 2008, comptait six victoires à la fin de la saison. Aoyama ne s’est aussi qualifié en pole position que deux fois, alors qu’Héctor Barberá est parti en tête de la grille à quatre reprises en 2009. Constamment dans le top huit, Aoyama a donc fait preuve de beaucoup de maturité pour remporter un titre mondial bien mérité, à la fin de sa sixième saison dans la catégorie.

“Au début de la saison, mon objectif était de me battre pour le top cinq à chaque course. Nous savions que nous terminerions avec un excellent résultat si nous parvenions à atteindre cet objectif,” a expliqué Aoyama. “Pour moi, le tournant de l’année a été le début de la saison, notamment à Jerez, Assen et en Angleterre, puis finalement en Malaisie. Ces quatre victoires ont été très importantes.”

Face à un Simoncelli particulièrement fort sur la fin de saison, Aoyama a dû lutter jusqu’à la dernière course de l’année pour confirmer sa victoire au championnat, à l’issue d’une fantastique bataille avec l’italien.

“Marco n’a pas eu de chance au début de la saison et il n’a pas pu marquer beaucoup de points,” a continué Aoyama. “Du début à la mi-saison, Álvaro (Bautista) et moi nous battions pour le Championnat et il m’a vraiment mis sous pression, mais Marco est revenu pour la dernière partie de la saison. Il s’est imposé à Phillip Island où j’étais septième, et je pense que c’était le pire moment de la saison pour moi. C’était aussi un tournant pour nous.”

“J’étais en position de remporter le titre lors des trois dernières courses, mais Marco progressait sans cesse et nous avons dû être forts. C’était une sensation étrange parce que je pouvais remporter le titre en gagnant la course et je n’avais jamais été dans cette situation auparavant. En Malaisie, je me suis directement battu avec Marco pour la première fois, et durant la course je ne pensais qu’à gagner.”

Le japonais a dû attendre la dernière manche de la saison, organisée à Valence, pour être sacré Champion du Monde, après une course riche en rebondissements. Sa sortie de piste en début d’épreuve aurait pu être une fin de saison tragique s’il n’était pas parvenu à repartir rapidement, et Aoyama a finalement pu savourer sa victoire avant même de franchir la ligne d’arrivée, suite à la chute et l’abandon de Simoncelli.

“Mon objectif était clair. Je voulais gagner cette course,” a affirmé Aoyama. “Cette course était riche en émotions pour moi. Lorsque j’ai franchi la ligne, j’ai repensé à tout ce que nous avions atteint au cours de l’année et à combien de temps il m’avait fallu pour remporter ce Championnat. C’était fantastique, un excellent moment !”

Tags:
250cc, 2009, Hiroshi Aoyama

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›