Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Barberá continue son travail sur la Ducati à Jerez

Barberá continue son travail sur la Ducati à Jerez

Le rookie du team Aspar a terminé la première de ses trois journées d’essais sur le circuit espagnol.

Deux semaines après avoir piloté la Ducati Desmosedici pour la première fois aux essais de fin de saison de Valence, Héctor Barberá a reçu une nouvelle opportunité d’essayer le prototype 800cc pour préparer son arrivée sur la grille MotoGP en 2010.

A Jerez, le pilote espagnol a été contraint de piloter sous la pluie pour la première de ses trois journées d’essais, et a cependant gagné de l’expérience sur le mouillé avec le prototype Ducati.

Barberá était en piste jeudi matin et a passé l’après-midi dans le garage puisque la piste n’avait pas complètement séché. L’espagnol a bouclé 35 tours et signé un meilleur temps d’1’50.5 en fin de séance.

“La première journée a été très positive, parce que j’ai piloté sur le mouillé et obtenu un bon chrono,” a déclaré Barberá. “Je me suis rapidement adapté aux conditions de piste et aux modifications que nous avons effectuées.”

“C’est dommage que nous ayons dû terminer si tôt parce qu’il y avait encore beaucoup de choses que nous devions tester. Quoi qu’il en soit, je suis très content de mon feeling sur la moto après cette première journée. Trouver de bonnes sensations sous la pluie est toujours compliqué au début, alors c’est une excellente raison d’être satisfait. Ici à Jerez, j’ai réalisé que la moto avait beaucoup de puissance et une motricité incroyable.”

Barberá a ajouté, “Je me sens plus à l’aise à chaque fois que je monte sur la Ducati et je me fais de plus en plus plaisir, et je pense que c’est un bon signe. La journée a été courte et nous ne pouvions pas piloter avec des pneus slick ou des pneus pluie, et je pense qu’il aurait été stupide de prendre des risques.”

Malgré les prévisions de pluie, le team Aspar tentera de poursuivre son programme d’essais jusqu’à samedi.

Tags:
MotoGP, 2009, Hector Barbera

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›