Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Lorenzo livre ses impressions avant le début de la pré-saison

Lorenzo livre ses impressions avant le début de la pré-saison

Le vice-Champion du Monde MotoGP 2009 discute de ses ambitions pour la saison 2010, sa troisième dans la catégorie reine.

Jorge Lorenzo parle de sa rivalité avec son co-équipier Valentino Rossi, de ses objectifs pour la saison et bien plus dans cette interview.

Tout le monde s’attend à ce que la rivalité entre Valentino et vous soit plus forte cette saison. Quelle est votre approche de cette rivalité ?
Je pense que cette rivalité n’a rien de personnel, c’est purement sportif. C’est quelque chose de normal pour moi, nous sommes des pilotes qui veulent gagner, et nous sommes dans la même équipe. Nous avons gardé une relation correcte dans les médias l’an dernier et j’espère que ce sera pareil cette année.

Qui sera votre principal rival cette année, et pourquoi ?
En théorie, Valentino, Casey, Dani et moi-même serons les pilotes qui se battront pour le Championnat. Mais je suis sûr qu’il y a quelqu’un d’autre qui pourrait se disputer le titre avec nous.

Visez-vous le titre de Champion du Monde cette saison ? Pourrez-vous à nouveau vous satisfaire de la seconde place ?
Oui, je serais satisfait de la seconde place. Il est très difficile de l’atteindre, surtout lorsqu’on court contre de tels pilotes. Je veux gagner, mais je ne suis pas pressé, je dois rester patient.

Vous avez commis quelques erreurs l’an dernier. Qu’en avez-vous appris et que ferez-vous pour éviter de les refaire ?
Je pense que le problème de l’an dernier était que nous étions quatre pilotes qui poussaient jusqu’aux limites à chaque course. Il est très difficile de terminer la course dans ces conditions. Il est vrai que j’ai fait quelques erreurs en termes de stratégie et de concentration, et c’est dans ces domaines que j’essayerai de progresser cette année. Mais je suis assez satisfait de ma saison 2009.

Votre première saison en MotoGP a été spectaculaire, mais comportaient beaucoup de blessures. Après une année aussi mouvementée, vous attendiez-vous à être aussi fort que vous l’avez été durant la seconde ?
J’espérais être plus régulier et plus rapide. Si ce n’était pas le cas, ça ne m’aurait pas affecté mentalement, j’aurais simplement essayé de progresser.

Comment pensez-vous pouvoir progresser cette saison ? Est-ce qu’il y a des aspects sur lesquels vous voulez travailler en particulier ?
Je pense que mes départs sont loin d’être les meilleurs. J’ai beaucoup travaillé dessus cet hiver, parce qu’on évite beaucoup de problèmes en prenant un bon départ.

Avez-vous eu des requêtes particulières pour le développement de la nouvelle M1 ?
J’ai la chance d’avoir un style qui me permet de m’adapter à la moto assez facilement. Et je pense donc que je n’ai pas grand chose à dire aux ingénieurs à ce sujet. Valentino a plus d’expérience et c’est un très bon pilote d’essai, alors je le laisse en charge du développement de la M1.

Si vous vous retrouviez dans la même situation qu’à Barcelone 2009 cette année, pensez-vous pouvoir battre Valentino cette fois ?
Je ne sais vraiment pas si ça se reproduira ! On peut s’imaginer réussir, et le faire sur la moto est tout autre chose. En revoyant les vidéos, je me suis rendu compte que j’aurais pu l’empêcher de passer en fermant un petit peu plus ma trajectoire.

Vous aurez un nouveau team manager et un nouveau technicien data cette année. Quels changements attendez-vous et qu’espérez-vous de vos nouveaux équipiers ?
Un des grands changements est d’avoir un nouveau team manager. J’avais Daniele Romagnoli ces deux dernières années, c’était un excellent team manager, il travaillait très dur et nous avons obtenu de très bons résultats. Nous avons dû changer pour diverses raisons, et maintenant nous avons Wilco Zeelenberg, qui pourra peut-être me donner des conseils que Daniele ne pouvait pas me donner, parce Wilco est un ancien pilote et qu’il connaît mieux la compétition. Nous avons aussi un nouveau technicien data, Davide Marelli, et nous espérons faire du bon travail.

Après vos deux premières saisons, avez-vous l’impression de jouer un rôle plus important dans le développement de la moto ?
Oui, je suis mieux préparé pour ce rôle, parce que j’ai plus d’expérience maintenant. Je connais la moto, et j’ai donc plus de connaissances à utiliser lorsque je parle avec les ingénieurs. Valentino reste plus important dans le développement de la M1, mais Masao Furusawa sait que je dois commencer à travailler dans ce domaine aussi tôt que possible, dans l’intérêt de Yamaha et pour moi-même.

Il y a eu beaucoup de rumeurs autour de votre contrat l’an dernier. Etes-vous content de votre place dans le team ?
Oui, je suis très heureux, je l’ai toujours été chez Yamaha. Dès mon arrivée, tout le monde m’a accueilli comme un nouveau membre de la famille. L’ambiance est parfaite dans le garage, et j’espère continuer longtemps avec Yamaha.

Que pensez-vous de ce que dit Valentino au sujet de votre avenir dans le team ? Etes-vous content de partager le garage avec lui ?
Oui, je suis très content d’être avec Valentino parce que je n’aurais jamais pu apprendre autant avec un autre pilote. Globalement, je pense que nous sommes le meilleur team en MotoGP.

Que pensez-vous des rookies de cette année ?
Pour être honnête, je ne pensais pas que le MotoGP puisse avoir autant de talent que durant ces deux dernières années, mais il semblerait que cela puisse arriver. L’arrivée de Spies, Barberá, Bautista et Aoyama rendra le MotoGP plus intéressant pour le public comme pour les pilotes.

Pensez-vous que Marco Simoncelli ou Ben Spies puissent avoir un impact aussi important que le votre en 2008 ?
Oui, pourquoi pas ? Ce sont deux Champions du Monde, ils sont jeunes et très rapides. Ils veulent être rapides aussi tôt que possible. Ils auront probablement du mal à faire mieux que mes débuts, parce que j’avais décroché la pole position et une seconde place dès ma première course. S’ils ne chutent pas, ils peuvent peut-être faire mieux que moi sur le résultat final (quatrième du classement général).

Tags:
MotoGP, 2010, Jorge Lorenzo, Fiat Yamaha Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›