Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Rossi fête son 31ème anniversaire

Rossi fête son 31ème anniversaire

Valentino Rossi, le Champion du Monde MotoGP, célèbre ses 31 ans aujourd’hui, mercredi 16 février, avant de s’engager dans sa 15ème saison en Grand Prix.

Valentino Rossi a remporté son neuvième titre mondial, son septième dans la catégorie reine, en 2009 et poursuit son incroyable carrière dans le Championnat du Monde après avoir couru quatorze saisons toutes aussi spectaculaires. L’italien fête son 31ème anniversaire aujourd’hui, et semble toujours aussi déterminé à s’imposer sur la piste.

Rossi a triomphé l’an dernier dans une des saisons les plus difficiles de sa carrière, marquée par ses six victoires et de fantastiques duels avec ses rivaux. La Bataille de Barcelone, où il s’était battu contre son co-équipier Jorge Lorenzo, a pris des dimensions épiques et restera l’une des plus belles courses de l’histoire, avec l’image inoubliable de Rossi doublant son adversaire dans le dernier virage et prenant la victoire pour quelques millièmes de seconde.

Casey Stoner (Ducati) a mis fin à sa longue série de victoires au Mugello mais l’italien a su se rattraper en réalisant une course parfaite chez lui à Misano, où il a signé l’une de ses sept pole positions de l’année. Sa victoire à Assen marquait le 100ème succès de sa carrière, et Rossi s’est ensuite emparé du titre à Sepang.

Né à Urbino, en Italie, le 16 février 1979, Rossi commence à piloter très jeune sous la surveillance de son père Graziano, un ancien pilote de Grand Prix. Rossi junior débute sur go-kart et passe rapidement sur minimoto pour devenir champion régional en 1992. Le jeune italien grimpe très vite les échelons, remportant l’Italian Sport Production Championship en 1994 puis le Championnat d’Italie 125cc en 1995 (une année qu’il termine également avec la troisième place du Championnat d’Europe) avant de faire ses débuts dans le Championnat du Monde.

Rossi participe à son premier Grand Prix en Malaisie et termine la saison en neuvième position, avec une première victoire en course à Brno. L’année suivante, il devient le plus jeune vainqueur du Championnat du Monde 125cc, avec onze victoires sur Aprilia. Il répète cet exploit dans la catégorie 250cc, prenant la seconde place lors de sa première saison puis le titre de Champion du Monde en 1999, toujours avec Aprilia.

L’italien ouvre un nouveau chapitre de sa carrière en 2000 en rejoignant Honda dans la catégorie 500cc. Comme en 125cc et en 250cc, Rossi n’a besoin que d’une saison pour trouver ses marques et signe deux victoires sur un total de dix podiums durant sa première année. La saison suivante, Rossi est sacré dernier Champion du Monde de l’ère 500cc avec onze victoires, et conserve le titre de la catégorie reine les quatre années suivantes, notamment face à son compatriote et rival, Max Biaggi.

Rossi s’adapte très bien aux moteurs 4-temps en 2002 et remporte son second titre de la catégorie reine suite à sa victoire à Rio de Janeiro, son onzième succès et seizième podium de l’année.

En 2003, l’italien monte sur le podium à chacune des seize courses de la saison et décroche son troisième titre consécutif avec Honda, célébrant son triomphe avec faste, ce qui devient une habitude.

Rossi réalise un nouvel exploit après avoir rejoint Yamaha pour la saison 2004 en remportant le premier Grand Prix de la saison en Afrique du Sud. L’italien devient alors le premier pilote de l’histoire à s’imposer deux fois de suite avec deux constructeurs différents dans la catégorie reine. Il remporte ensuite huit autres victoires et décroche le titre mondial – le premier de Yamaha en douze ans – en s’imposant dans l’avant-dernière course de l’année, à Phillip Island. Sa victoire lors du dernier Grand Prix à Valence permet au Team Yamaha officiel de remporter le titre des équipes.

Le Champion du Monde domine la saison 2005, décroche cinq pole et onze victoires au total, en ne terminant qu’une seule fois hors du podium. Rossi devient alors l’un des cinq pilotes de l’histoire du sport à avoir remporté cinq titres dans la catégorie reine. Il permet aussi à Yamaha de s’emparer des titres des équipes et des constructeurs, les plus beaux cadeaux que pouvait espérer le constructeur japonais pour son 50ème anniversaire.

Rossi perd son titre pour seulement cinq points de retard sur Nicky Hayden (Honda) en 2006 et termine vice-Champion pour la seconde fois de sa carrière dans la catégorie reine suite à un duel pour le titre à Valence lors de la dernière course de la saison. Rossi remporte néanmoins cinq victoires et monte sur le podium à dix reprises.

L’italien s’impose quatre fois en 2007 lors d’une des saisons les plus difficiles de sa carrière, marquée par des défaillances techniques, des problèmes de pneus ainsi que la malchance. Rossi manque le titre de vice-Champion pour un seul petit point après s’être blessé dans la dernière course, et sa troisième place au classement général est son moins bon résultat depuis sa première saison en 1996.

Rossi renoue cependant avec la victoire en 2008 et reconquiert le titre MotoGP avec neuf victoires et seize podiums sur dix-huit courses. Ses résultats incluent une septième victoire consécutive au Mugello, un magnifique triomphe suite au duel avec Casey Stoner à Laguna Seca (où il n’avait jamais gagné) et une victoire historique lors de la toute première épreuve MotoGP organisée à Indianapolis. Rossi s’empare du titre au Motegi, à trois courses de la fin de saison. Il s’agit du huitième titre de sa carrière et de son troisième avec Yamaha.

A 31 ans, Rossi se prépare pour sa septième saison avec Yamaha et continue d'être soutenu par son chef mécanicien de toujours, Jeremy Burgess, qui avait quitté Honda pour travailler avec lui chez Yamaha en 2004.

Tags:
MotoGP, 2010, Valentino Rossi, Fiat Yamaha Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›