Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Contrôle technique rigoureux pour les prototypes de 2010

Contrôle technique rigoureux pour les prototypes de 2010

Le nouveau règlement impose des vérifications techniques plus approfondies que d’habitude avant la première manche de la saison 2010 au Qatar, comme l’explique Mike Webb, directeur technique du MotoGP.

Les prototypes qui seront engagés dans le Grand Prix Commercialbank du Qatar ce week-end seront soumis à plusieurs vérifications techniques sous la supervision du directeur technique du MotoGP, Mike Webb, afin de confirmer que toutes les machines respectent bien le règlement.

Webb a expliqué à motogp.com comment son équipe procède et comment la saison 2010 présentera un nouveau challenge suite à la limitation du nombre de moteurs disponibles à six par pilotes en MotoGP et à l’inauguration de la nouvelle catégorie Moto2.

“C’est un contrôle technique. C’est la première course de l’année et nous avons besoin de voir chaque moto parce qu’il s’agit de motos neuves, et nous voulons les examiner pour avoir toutes les données de chaque moto et savoir avec quoi nous commençons l’année. Je n’aurai ensuite qu’à examiner les changements effectués sur les autres courses,” a expliqué Webb.

“Les trois catégories ont des règlements différents mais en général, nous enregistrons le poids, le niveau sonore, la capacité du réservoir en MotoGP, le poids du pilote en 125cc – toutes les statistiques de la moto. Nous enregistrons quelle moto appartient à quel pilote et quel team, afin de savoir ce que nous avons à vérifier après la course.”

“A l’heure actuelle nous constituons une base de données. Nous vérifions aussi la conformité au règlement, mais le plus important est ce que nous faisons après la course. C’est à ce moment que nous faisons notre ‘contrôle de police’ !”

Webb a ensuite abordé l’impact de la limitation du nombre de moteurs sur la procédure, suite aux premières vérifications faites à Losail.

“Cela nous donne beaucoup de travail, parce que je dois dédier du staff pour suivre chaque moteur, s’assurer qu’ils sont scellés – les teams ne sont pas autorisés à les ouvrir – et savoir quel moteur équipe quelle moto.”

“Les constructeurs peuvent utiliser un nouveau moteur à tout moment, dans la limite de six. Globalement, les teams ont amené deux ou trois moteurs ici, que mon staff a scellés, et ils gardent les autres en réserve pour plus tard. Pour l’instant nous avons scellé plus ou moins la moitié des moteurs qui seront autorisés cette année.”

Webb a conclu en abordant le développement des moteurs par les constructeurs au cours de la saison.

“Tant qu’ils ont pas atteint la limite de six, les teams peuvent amener un nouveau moteur avec des nouveautés. C’est un choix que peut faire chaque constructeur. Mais une fois les six moteurs enregistrés, ils ne pourront plus rien changer.”

Tags:
MotoGP, 2010, COMMERCIALBANK GRAND PRIX OF QATAR

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›