Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Inmotec aborde la phase finale du développement de son prototype MotoGP

Inmotec aborde la phase finale du développement de son prototype MotoGP

La firme espagnole continue de faire évoluer son prototype et a récemment passé une journée sur la piste de Jerez, et devrait bientôt décider d’une date pour ses débuts officiels.

Inmotec a emmené deux prototypes GPI10 à Jerez où Iván Silva a continué son travail sur le nouveau prototype. Le programme d’essai sur le circuit andalou incluait les tests de deux moteurs avec de nouvelles configurations ainsi qu’un nouveau châssis et un bras-oscillant.

Les ingénieurs d’Inmotec ont pu collecter d’importantes informations pour la suite du développement de la GPI10 et les réactions de Silva ont été très positives.

“Elle est très facile à piloter, le moteur est très puissant et très souple,” a commenté le pilote d’essai espagnol. “J’ai eu la chance de piloter la Ducati MotoGP et j’ai donc une base de comparaison. Je peux confirmer que la base du prototype Inmotec est très bonne. On a forcément de nouveaux problèmes à résoudre quand on teste un moteur plus puissant et de nouvelles pièces, mais les sensations sont très bonnes.”

Oscar Gorria, le directeur d’Inmotec, a déclaré : “Les journées comme celle-ci prouvent la complexité technique du projet et nous permettent de trouver beaucoup de choses intéressantes. Nous allons maintenant étudier les résultats que nous avons obtenus avec tout ce que nous avons testé. Le plus important est que nous savons ce que nous devons modifier, quelles sont les solutions que nous avons et quelle direction nous devons suivre. Nous allons continuer à travailler et à préparer les prochains tests.”

Concernant les débuts dans le Championnat du Monde MotoGP du prototype Inmotec, Gorria a préféré rester prudent et n’a pas confirmé la première proposition qui avait été faite pour le Grand Prix de Catalogne du 4 juillet.

“La météo nous a contraints à annuler d’importants tests et nous voulons continuer à travailler en faisant un test tous les quinze jours. Lorsque nous serons prêts à atteindre notre premier objectif, terminer une course avec un bon chrono, alors nous entrerons en piste. Mais il ne faut pas se précipiter,” a-t-il conclu.

Tags:
MotoGP, 2010

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›