Achat de billets
Achat VidéoPass

Les pilotes du team Mapfre Aspar découvrent le châssis Suter à Albacete

Les pilotes du team Mapfre Aspar découvrent le châssis Suter à Albacete

Julián Simón et Mike di Meglio ont commencé à travailler sur le prototype suisse à Albacete et continueront leurs essais demain après avoir été gênés par la pluie aujourd’hui.

Les pilotes du team Mapfre Aspar, Julián Simón et Mike di Meglio, ont commencé leur travail d’adaptation au châssis Suter qu’ils utiliseront à partir de la troisième manche du Championnat du Monde Moto2 2010, le Grand Prix Monster Energy de France, jeudi à Albacete.

Les deux Champions du Monde 125cc, qui essayaient leurs nouvelles machines équipées du cadre suisse pour la première fois après que le team ait annoncé la fin de sa collaboration avec RSV mercredi, n’ont pas pu pleinement profiter de leur journée en raison de la pluie et bénéficieront d’une seconde journée d’essais privés demain.

Simón est sorti du garage à 12h30 et n’a pu boucler qu’un tour avant que la pluie ne le force à rentrer aux stands. L’espagnol est reparti en piste après 13h en compagnie de Di Meglio pour vingt minutes de piste avant une nouvelle intervention de la pluie. Le team a donc choisi de travailler dans le garage pour le reste de l’après-midi et de rester à Albacete pour poursuivre les essais demain.

“Je suis très content d’avoir ce test avant le Grand Prix (au Mans),” a déclaré Simón. “Il était important de découvrir la moto avant la course pour la préparer du mieux possible. Je n’ai fait que huit tours à cause de la pluie mais j’ai un feeling positif avec la moto. Il a plu toute la journée mais nous avons travaillé au garage pour nous familiariser avec la moto et nous pourrons donc arriver au Mans bien préparés. Nous espérons avoir du soleil demain afin de pouvoir faire plus de tours.”

Son co-équipier français n’a fait que six tours et a lui aussi passé sa journée dans le box pour découvrir le châssis Suter. “C’était la première fois que je roulais à Albacete et j’ai adoré,” a affirme Di Meglio. “Les six tours m’ont permis de découvrir la moto ainsi que le tracé du circuit et j’espère continuer demain. J’ai déjà de bonnes sensations, la moto est légère et très maniable. Je ne connaissais pas la piste, je n’ai donc pas de base de comparaison et je ne peux pas tirer de conclusion, mais le premier contact a été positif.”

Tags:
Moto2, 2010, GRAN PREMIO bwin DE ESPAÑA, Mike Di Meglio, Julian Simon, Mapfre Aspar Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›