Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Di Meglio garde d’inoubliables souvenirs du Mans

Di Meglio garde d’inoubliables souvenirs du Mans

Le pilote du team Mapfre Aspar courra à domicile ce week-end lors de la première épreuve Moto2 en France et sur un circuit où il s’était imposé en 2008 avant de remporter le titre 125cc.

Mike di Meglio sera l’un des principaux espoirs français de l’épreuve Moto2 qui aura lieu ce week-end au Mans à l’occasion du Grand Prix Monster Energy de France. Après avoir eu des difficultés sur les deux premières manches de la saison au Qatar et en Espagne, où il a respectivement terminé seizième puis vingt-deuxième, le pilote originaire de Toulouse pilotera son nouveau châssis Suter pour sa course nationale suite au changement effectué par le team Mapfre Aspar la semaine dernière.

Le premier test réalisé avec le châssis suisse à Albacete en fin de semaine dernière semble avoir satisfait Di Meglio, qui a livré ses impressions à quelques jours du Grand Prix Monster Energy de France. “Je pense que nous allons au Mans un peu trop tôt cette année parce que nous avons commencé la saison avec deux courses difficiles. J’aurais préféré faire un meilleur début de saison et aller au Mans prêt à me battre pour le podium. Mais je reste très motivé pour ma course nationale. Je sais que je peux être rapide au Mans parce que je l’ai déjà été par le passé.”

Questionné sur ses sentiments avant son GP national, Di Meglio a répondu : “Durant mes premières années je me mettais trop de pression parce que je voulais absolument avoir un bon résultat mais je faisais des erreurs et je craquais sous la pression. J’ai ensuite gagné en expérience et j’ai progressivement appris à l’apprécier. Maintenant nous arrivons avec une moto toute neuve et une grande motivation de revenir aux avant-postes.”

Le français a également discuté des particularités du circuit Bugatti et a ajouté : “Le Mans est un circuit avec deux parties assez différentes - l’une avec des virages rapides et l’autre avec des virages plus lents. J’aime beaucoup le virage Dunlop avant la chicane, c’est très rapide. J’adore aussi les deux derniers virages. C’est une piste que je connais mais pas assez bien parce que je n’ai pas beaucoup couru dans le Championnat de France.”

Précisant qu’il ne s’agissait pas de sa piste favorite, Di Meglio a cependant rappelé qu’il gardait des souvenirs inoubliables du Mans, avec évidemment sa victoire en 125cc de 2008. “J’ai gagné ici en 2008 et c’était la première victoire française depuis 28 ans ici. Les supporters étaient tous debout, j’écoutais La Marseillaise du haut du podium et c’était un moment incroyable pour moi,” a-t-il affirmé.

“C’était fou, j’étais rempli de joie. J’ai fait cinq burnouts et j’ai même cassé le moteur ! C’était ma première victoire de la saison, ma première en trois ans depuis le GP de Turquie de 2005, et c’était ma course nationale. Dans les deux derniers tours je pouvais voir tous les spectateurs qui se tenaient debout dans les tribunes et je me disais : ‘Mike, reste calme, il ne reste que deux tours, respire, ne chute pas et tu gagneras.’ C’était vraiment un moment magique. J’espère renouveler ça un jour,” a conclu Di Meglio, qui retrouvera le public du Mans ce week-end pour la troisième manche du Championnat du Monde Moto2 2010.

Tags:
Moto2, 2010, MONSTER ENERGY GRAND PRIX DE FRANCE, Mike Di Meglio, Mapfre Aspar Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›