Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

La limitation du nombre des moteurs vue par les ingénieurs du MotoGP

La limitation du nombre des moteurs vue par les ingénieurs du MotoGP

Filippo Preziosi de Ducati et Shinichi Sahara de Rizla Suzuki discutent des conséquences qu’a eu la limitation du nombre des moteurs à six par pilote sur le développement et les réglages en 2010.

Le nouveau règlement concernant les moteurs de la catégorie reine restreint le nombre d’unités utilisables par pilote à six pour l’ensemble de la saison et a donc forcé les teams à revoir leur organisation en 2010 afin de préserver la durée de vie des moteurs et de s’assurer qu’ils n’auraient pas à enfreindre le règlement.

 

“Nous avons travaillé sur différents aspects et nous essayons d’atteindre une durée de vie maximale sans perdre en puissance,” a expliqué Filippo Preziosi, le directeur général de Ducati Corse, dans la vidéo ci-jointe. “Il y a aussi beaucoup d’autres pièces qui sont affectées par ce règlement. La meilleure chose à faire est d’utiliser un moteur qui a beaucoup tourné pour les essais et un moteur neuf pour la course et les qualifications.”

Shinichi Sahara, qui dirige le projet MotoGP de Rizla Suzuki, a lui aussi commenté le travail de son team pour s’adapter au nouveau règlement.

“Le principal problème réside dans les aspects électroniques, comme l’anti-patinage et la cartographie moteur. Nous avons un système qui permet de couper le moteur si on chute, afin d’éviter qu’il continue à fonctionner lorsque la moto est couchée,” a affirmé le japonais. “Nous utilisons encore le même moteur pour les essais et la course, mais nous allons essayer de ne pas trop les user cette fois.”

Vous pouvez retrouver les interviews de Preziosi et de Sahara en version intégrale dans la vidéo ci-jointe et en savoir plus sur les nouveaux défis technologiques du MotoGP.

Tags:
MotoGP, 2010, MONSTER ENERGY GRAND PRIX DE FRANCE, Rizla Suzuki MotoGP, Ducati Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›