Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Elías décroche la victoire et la tête du classement Moto2 au Mans

Elías décroche la victoire et la tête du classement Moto2 au Mans

Le pilote du team Gresini Racing est en tête du Championnat du Monde Moto2 grâce à sa seconde victoire consécutive de la saison au Grand Prix Monster Energy de France, où il s’est imposé devant Julián Simón et Simone Corsi.

Toni Elías a pris 18 points d’avance en tête du Championnat du Monde Moto2 grâce à sa victoire au Grand Prix Monster Energy de France, sa seconde victoire de la saison. L’espagnol mène un podium complété par Julián Simón et Simone Corsi sur le circuit du Mans, après une couse très agitée.

Elías a rapidement pris la tête de la course malgré son départ en septième position sur la grille, avant de se faire rattraper par Alex Debón. Le pilote du team Aeroport de Castelló-Ajo a cependant été pénalisé pour être parti avant l’extinction des feux et a dû faire un détour par la pit-lane qui lui a fait perdre sa première position. Seules deux chutes ont eu lieu dans le premier tour, celles de Karel Abraham (Cardion AB Motoracing) et Dominique Aegerter (Technomag-CIP), mais de nombreux pilotes allaient vite connaître un sort similaire.

Yuki Takahashi (Tech3 Racing) est tombé peu après et a dû abandonner alors qu’il occupait la cinquième position, une déception également connue par Kenny Noyes (Jack&Jones by Antonio Banderas), détenteur de la pole.

En tête de la course, Elías, Jules Cluzel (Forward Racing) et Julián Simón (Mapfre Aspar) s’affirmaient comme les favoris au podium, pendant que Raffaele De Rosa (Tech3 Racing) chutait à son tour.

Cluzel a fait plaisir aux spectateurs français en prenant la première position tout en affichant une cadence élevée mais la course du jeune français a malheureusement pris fin dans le sixième tour suite à une perte de contrôle de son train avant. Xavier Simeon, en wildcard, est tombé peu de temps après et sa moto a causé la chute d’Alex de Angelis (RSM Team Scot). Peu de temps après, Shoya Tomizawa (Technomag-CIP), le leader du Championnat avant la course, et Mattia Pasini (JiR Moto2), heurtaient à leur tour le bitume du Mans.

Durant cette succession de chutes, Elías consolidait sa position en tête de la course et commençait à s’échapper avec Simón dans sa roue et avec Andrea Iannone (Fimmco Speed Up) et Simone Corsi (JiR Moto2) non loin derrière.

L’ex-pilote MotoGP espagnol a petit à petit creusé l’écart et comptait plus de deux secondes d’avance sur Simón au début de l’avant-dernier tour. Les deux dernières boucles n’ont été qu’une simple formalité pour le catalan du team Gresini Racing qui remporte donc sa seconde victoire de la saison et s’empare de la première place du classement Moto2 2010.

Simón, qui courrait avec le châssis Suter pour la première fois ce week-end, est quant à lui pour la première fois sur le podium cette année et prend la quatrième place au Championnat, tandis que Corsi a réussi à se défaire de Iannone pour monter sur la dernière marche du podium et grimper à la troisième place du classement général.

Iannone a franchi la ligne d’arrivée en quatrième position, devant son co-équipier Gabor Talmacasi, Sergio Gadea (Tenerife 40 Pons), Ratthapark Wilairot (Thai Honda PTT Singha-SAG), Fonsi Nieto (G22 Holiday Gym), Stefan Bradl (Viessmann Kiefer Racing) et Roberto Rolfo (Italtrans STR).

Les français Mike Di Meglio (Mapfre Aspar) et Valentin Debise (WTR San Marino) sont respectivement 20ème et 22ème.

Tags:
Moto2, 2010, MONSTER ENERGY GRAND PRIX DE FRANCE, RAC

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›