Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Smith renoue avec la compétitivité

Smith renoue avec la compétitivité

Le pilote du team Bancaja Aspar a manqué le podium au Mans mais était cependant très content des performances de son Aprilia à l’issue de la troisième manche de la saison.

Bradley Smith a constaté d’importants progrès sur son Aprilia au Grand Prix Monster Energy de France le week-end dernier et est reparti du Mans satisfait d’avoir pu courir aux avant-postes.

Le jeune britannique avait eu du mal à exploiter la puissance de sa 125cc sur les deux premières courses de l’année et a cette fois pu trouver une bonne cadence qui lui a permis de terminer l’épreuve en cinquième position.>/p>

“Je suis très content des performances de mon Aprilia, j’avais vraiment l’impression d’avoir le contrôle et j’ai pu me faire plaisir et arriver où nous devions être,” a expliqué Smith après avoir passé une bonne partie de la course en troisième position, avant de se faire doubler par Marc Márquez et Efrén Vázquez dans le dernier tour.

“C’est dommage de finir cinquième après avoir mené le groupe de poursuivants durant presque toute la course. J’ai pu être rapide et à l’aise, la seule difficulté a été de trouver le rythme de course. Une fois trouvé, j’ai pu le garder jusqu’à la fin.”

“Aujourd’hui j’ai pu voir si je pouvais être plus agressif quand nécessaire et bien que ça n’ait pas marché aujourd’hui j’ai au moins pu voir que je pouvais le faire. La fin de la course a été décevante mais je suis content de ma performance après un week-end difficile.”

Son co-équipier Nico Terol conserve la tête du classement général grâce à sa seconde place mais ne compte plus que deux points d’avance sur Pol Espargaró.

“Je savais que j’allais avoir un excellent rythme après le week-end que nous avions eu et mon objectif était de partir vite et de m’échapper,” a commenté Terol. “J’ai tout donné durant la course mais Pol est resté avec moi. Je voulais le laisser passer à huit tours de la fin pour attaquer plus tard mais mes pneus étaient en mauvais état. J’ai essayé de le doubler à deux tours de l’arrivée mais je suis parti trop large. Ce sont des choses qui arrivent lorsqu’on pilote à la limite, mais je suis content de mon résultat et du travail effectué par l’équipe.”

Les deux pilotes du team Bancaja Aspar viseront haut au Mugello lors de la prochaine manche, sur un circuit où Smith s’était imposé depuis la pole l’an dernier et où Terol avait terminé deuxième.

Tags:
125cc, 2010, MONSTER ENERGY GRAND PRIX DE FRANCE, Bradley Smith, Nicolas Terol, Bancaja Aspar Team

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›