Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Grand Prix TIM d’Italie: La conférence de presse

Grand Prix TIM d’Italie: La conférence de presse

Nicky Hayden, Valentino Rossi, Jorge Lorenzo, Andrea Dovizioso et Marco Simoncelli se sont retrouvés dans la salle de presse du Mugello jeudi après-midi pour parler de leurs situations respectives et de leurs ambitions pour la quatrième manche de la saison 2010.

La rivalité entre Jorge Lorenzo et Valentino Rossi, les co-équipiers du team Fiat Yamaha, ne cesse de prendre de l’ampleur en ce début de saison 2010 et devrait monter en intensité ce week-end au Mugello. Lorenzo arrive en Italie avec neuf points d’avance sur Rossi en tête du Championnat du Monde, après avoir remporté deux courses de suite à Jerez et au Mans.

Lorenzo avait fini deuxième de l’épreuve l’an dernier à l’issue d’une course mouillée/sèche, malgré une chute dans le tour de chauffe.

“Je pensais que ma course était terminée quand je suis tombé dans le tour de chauffe, mais la moto n’était pas endommagée et j’ai pu faire une course presque parfaite lorsque la piste a séché,” a déclaré Lorenzo. “J’espérais que la piste reste sèche pour dimanche l’an dernier, mais c’était aussi amusant de rouler sur le mouillé ici.”

L’espagnol a écarté les possibilités d’une troisième victoire consécutive pour souligner que le Championnat était encore loin d’être fini.

“Nous avons encore quinze courses à partir de maintenant jusqu’à la fin de la saison – nous avons à peine commencé. Je n’ai pas de pression pour cette course, ou pour le Championnat. Ce n’est qu’une course de plus où je voudrai me faire plaisir,” a conclu le leader du Championnat.

Rossi est quant à lui de retour sur un circuit sur lequel il a régné pendant sept années consécutives avant de manquer une huitième victoire l’an dernier. Le Champion du Monde en titre tentera de remporter sa seconde victoire de la saison devant son public dimanche, mais est toujours préoccupé par l’état de son épaule qu’il s’était blessée dans une chute en motocross peu après le Grand Prix du Qatar.

“Mon épaule s’est stabilisée après Jerez mais son évolution a été très, très lente depuis,” a expliqué Rossi. “La douleur est très vive le matin pendant l’heure qui suit mon réveil mais après je peux faire des activités normales comme conduire ma voiture. Piloter une moto reste cependant difficile.”

Le Champion du Monde en titre a aussi admis qu’il sentait toujours la pression lorsqu’il courrait chez lui devant son public. “C’est toujours génial de courir ici au Mugello. La piste et le public sont tous les deux fantastiques et c’est une sensation extraordinaire. Il y a évidemment beaucoup de pression, mais c’est une pression positive,” a-t-il ajouté.

Alors que l’attention s’est principalement portée sur le duel pour la suprématie entre les deux pilotes du team Fiat Yamaha, une autre bataille a lieu en même temps entre Andrea Dovizioso et Dani Pedrosa dans le garage du team Repsol Honda. Dovizioso a pour l’instant l’avantage et occupe la troisième place du classement général, mais avec seulement deux points d’avance sur son co-équipier qu’il a battu pour la dernière place du podium au Mans lors de la dernière course.

Avec deux podiums en trois courses, Dovizioso sait qu’il ne tardera pas à être en mesure de remporter sa toute première victoire en MotoGP. “Nous ne nous sommes pas encore battus pour la victoire mais nous ne sommes plus très loin maintenant. Nous y arriverons bientôt si nous pouvons progresser davantage. Nous avons un grand pas en avant à faire mais ce n’est pas impossible,” a affirmé le jeune italien.

Casey Stoner, dont la victoire au Mugello avait mis fin à l’hégémonie de Rossi sur ce circuit l’an dernier, arrive en Italie en treizième position au Championnat, à 59 points de Lorenzo après avoir chuté au Qatar et en France.

Pendant que Stoner essaye de résoudre ses problèmes, son co-équipier Nicky Hayden a pris le rôle de leader dans le team Ducati Malboro et s’est hissé à la cinquième place du classement général en se classant quatrième des trois premières courses de l’année. L’américain était cependant souvent proche du podium, qu’il espère atteindre le plus tôt possible.

“Nous avons clairement fait un bon début de saison mais nos objectifs ne sont pas des quatrièmes places,” a commenté Hayden. “Le podium n’est pas loin mais pour suivre les hommes de tête, la dernière étape à franchir est la plus dure. Nous avons beaucoup de travail à faire et plus on se rapproche des leaders, plus les dixièmes de seconde sont difficiles à gagner parce que ces gars poussent aussi très fort. Ce ne sera pas facile, mais j’ai vraiment envie de réussir.”

Marco Simoncelli s’est quant à lui imposé au Mugello lorsqu’il courrait en 250cc et ce week-end marquera sa première apparition à domicile depuis son arrivée en MotoGP. L’italien a eu un début de saison compliqué et a souligné que ce n’était pas la première fois qu’il avait du mal à s’adapter à une nouvelle catégorie.

“Le passage du 125cc au 250cc a été difficile pour moi, et maintenant c’est la même chose en MotoGP,” a déclaré l’ex-Champion du Monde 250cc. “Les essais hivernaux ont été difficiles, mais nous avons beaucoup progressé depuis la première course et nos deux derniers résultats n’étaient pas si mauvais. J’ai évidemment encore beaucoup de travail devant moi mais je suis content de ma progression.”

Tags:
MotoGP, 2010, GRAN PREMIO D'ITALIA TIM

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›