Achat de billets
Achat VidéoPass

Le Grand Prix TIM d’Italie en chiffres

Le Grand Prix TIM d’Italie en chiffres

Toutes les statistiques clés avant la quatrième manche du Championnat du Monde MotoGP 2010 au Mugello.

388 – Aucun des trois italiens qui étaient sur la grille de départ de la catégorie 125cc du GP de France n’a terminé la course. La dernière fois qu’un GP 125cc ne comptait aucun italien à l’arrivée remonte au GP de France 1982 à Nogaro. Depuis, les 388 courses de la catégorie 125cc qui ont eu lieu avant celle du Mans ont eu au moins un italien à l’arrivée. La course de Nogaro de 1982 avait cependant été boycottée par de nombreux pilotes pour des raisons de sécurité. La dernière course 125cc ‘normale’ sans italien à l’arrivée est le Grand Prix de Finlande de 1979.

150 – En Italie, Joan Olivé participera à son 150ème Grand Prix. Olivé n’a manqué aucune course depuis ses débuts en Grand Prix dans la catégorie 125cc, au Japon en 2001. Il deviendra le quatrième plus jeune pilote à atteindre ce chiffre derrière Dani Pedrosa, Marco Melandri et Alex de Angelis.

100 – En Italie, Mattia Pasini participera à son 100ème Grand Prix. Pasini a fait ses débuts en Grand Prix en 125cc en Afrique du Sud en 2004. Il n’a depuis manqué qu’une seule course, le GP de France de 2005, où il s’était fracturé le poignet gauche en chutant durant les qualifications.

70 – Jorge Lorenzo a marqué 70 points sur les trois premières courses de l’année. Il s’agit du plus haut total de points atteint par un pilote de la catégorie MotoGP sur les trois premiers GP d’une saison depuis Valentino Rossi en 2005, qui comptait lui aussi 70 points.

62 – Avec les Pays-Bas et la Grande-Bretagne, l’Italie est l’un des trois seuls pays qui ont accueilli un Grand Prix chaque année, pendant 62 ans, depuis les débuts du championnat international de courses sur route en 1949.

49 – En France, Valentino Rossi a décroché sa 49ème pole position dans la catégorie reine. L’historique complet des pole positions n’est disponible qu’à partir de 1974 et en partant de cette date, seul Mick Doohan, avec 58 pole, a mené plus de fois que Rossi la grille de départ de la catégorie reine.

20 ans – La pole de Kenny Noyes au GP de France était la première pole américaine en dehors de la catégorie reine depuis celle de John Kocinski pour la course 250cc du Grand Prix d’Australie de 1990.

8 ans – Avant le GP de France, huit ans s’étaient écoulés depuis la dernière fois que trois mêmes pilotes avaient remporté deux courses consécutives. En 2002, Arnaud Vincent (125cc), Marco Melandri (250cc) et Valentino Rossi (MotoGP) s’étaient imposés dans leurs catégories respectives au GP de Grande-Bretagne puis au GP d’Allemagne la semaine suivante. Les trois avaient ensuite décroché le titre mondial dans leurs catégories respectives.

7 – En France, Jorge Lorenzo a remporté sa septième victoire en MotoGP. Il n’en compte désormais qu’une de moins que son compatriote et rival, Dani Pedrosa. Les deux seuls autres pilotes espagnols à compter plus de victoires dans la catégorie sont Sete Gibernau (9) et Àlex Crivillé (15).

7 – Pol Espargaró est le septième plus jeune pilote à remporter deux GP consécutifs. Les six pilotes ayant réussi cet exploit plus jeunes sont : Marco Melandri, Valentino Rossi, Loris Capirossi, Dani Pedrosa, Manuel Poggiali et Jorge Lorenzo.

5 – Seuls cinq pilotes se sont classés dans les points à chacune des trois premières courses de la catégorie Moto2 : Toni Elías, Simone Corsi, Sergio Gadea, Gabor Talmacsi et Roberto Rolfo.

3 – Jorge Lorenzo a terminé devant Valentino Rossi lors des deux dernières courses MotoGP. Si Lorenzo parvenait à faire de même au Mugello, il s’agirait de la première fois depuis son arrivée dans la catégorie reine en 2000 que Rossi termine derrière son co-équipier trois fois de suite.

Tags:
MotoGP, 2010, GRAN PREMIO D'ITALIA TIM

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›