Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Dix ans de Grands Prix à Silverstone

Dix ans de Grands Prix à Silverstone

Le Championnat du Monde MotoGP retourne sur le circuit anglais pour la première fois depuis 1986 ce week-end à l’occasion du Grand Prix AirAsia de Grande-Bretagne et motogp.com revient sur les dix premiers GP qui ont eu lieu dans le Northamptonshire.

Silverstone a accueilli son premier Grand Prix en 1977, lorsque la manche britannique du Championnat du Monde de Motocyclisme fut déplacée du TT de l’île de Man au circuit du Northamptonshire.

Le GP a dès lors été organisé à Silverstone durant dix années successives avant son départ pour Donington en 1987. Avant le Grand Prix AirAsia de Grande-Bretagne qui aura lieu ce week-end sur un circuit de Silverstone modernisé et avec un tout nouveau tracé, motogp.com revient sur la période 1977-1986.

1977 – Il s’agissait de la dernière course de la saison et le public local avait de bonnes raisons d’espérer un vainqueur britannique dans la catégorie 500cc puisque le Champion du Monde en titre Barry Sheene était en pole position avec sa Suzuki d’usine. Sheene abandonna cependant à cause de problèmes mécaniques dans le neuvième tour. Son co-équipier Steve Parrish mena la course jusqu’à chuter à deux tours de l’arrivée. John Williams prit ensuite la première position avant de chuter à son tour. Le troisième pilote Suzuki officiel, l’américain Pat Hennen, remporta finalement la victoire. Kork Ballington s’imposa en 350cc et 250cc sur des Yamaha privées et Pierluigi Conforti remporta la seule victoire de sa carrière en 125cc.

1978 – Le GP 500cc connut une fin chaotique suite à l’intervention de la pluie à la mi-course. En l’absence de règle spécifique pour gérer ce type de situation, les pilotes durent rentrer aux stands pour changer de pneus. Barry Sheene (Suzuki) fut de loin le plus rapide après le changement de pneus mais souffrit d’un arrêt aux stands long de sept minutes. Kenny Roberts (Yamaha) gagna finalement après un arrêt de moins de trois minutes. Entre ces deux pilotes dans le top trois, le britannique Steve Manship avait fait le pari de partir sur pneus intermédiaires. Kork Ballington (Kawasaki) gagnait de nouveau en 350cc, devant Tom Herron et Mick Grant. Toni Mang remportait quant à lui la première de ses 33 victoires en 250cc, tandis que Herron était de nouveau deuxième. Angel Nieto s’imposait en 125cc sur Minarelli devant le britannique Clive Horton.

1979 – Barry Sheene et Kenny Roberts se disputèrent la victoire en 500cc. Roberts s’imposa finalement avec 0.03s d’avance. En 250cc, Graziano Rossi (le père de Valentino Rossi) chuta dans le dernier tour alors qu’il menait avec deux secondes d’avance. Kork Ballington (Kawasaki) profita de la mésaventure de Rossi pour gagner la course et s’imposer aussi en 350cc. Angel Nieto renouvela quant à lui sa victoire en 125cc de l’année précédente.

1980 – Suite à belle bagarre en 500cc, Randy Mamola (Suzuki) s’imposa devant son compatriote américain Kenny Roberts, suivi de Marco Lucchinelli et de Graziano Rossi. Toni Mang (Kawasaki) remporta l’épreuve de la catégorie 350cc et Kork Ballington (Kawasaki) fut de nouveau victorieux en 250cc. Dans la catégorie 125cc, Loris Reggiani (Minarelli) remporta sa toute première victoire en Grand Prix.

1981 – Le troisième tour de la course fut décisif lorsque le leader Graeme Crosby, qui était parti de la pole, chuta en emportant avec lui Barry Sheene et en propulsant Marco Lucchinelli, le leader du championnat, dans la barrière. Le hollandais Jack Middelburg (Suzuki) franchit finalement la ligne d’arrivée devant Randy Mamola et Kenny Roberts. Il s’agissait de la première victoire d’un vrai pilote privé. Toni Mang (Kawasaki) s’imposa en 350cc et en 250cc tandis qu’Angel Nieto (Minarelli) décrochait sa troisième victoire en 125cc à Silverstone.

1982 – Barry Sheene ne participa pas à la course 500cc suite à une grosse chute durant les essais et Kenny Roberts chuta quant à lui dans le premier virage de la course. Avec deux des principaux prétendants à la victoire hors piste, Franco Uncini (Suzuki) s’échappa vers une confortable victoire qui lui permit de remporter le titre mondial. Jean-Francois Balde (Kawasaki) remporta l’épreuve 350cc et Martin Wimmer (Yamaha) celle de la catégorie 250cc. Angel Nieto s’imposait pour la quatrième fois en 125cc à Silverstone, cette fois sur Garelli.

1983 – La course 500cc se déroula en deux parties suite à un terrible accident dans lequel Norman Brown et Peter Huber perdirent la vie. Kenny Roberts s’imposa devant Freddie Spencer et Randy Mamola pour un podium 100% américain. La course 250cc fut historique avec Jacque Bolle sur la plus haute marche du podium pour la première et seule victoire en GP de Pernod. En 125cc, Angel Nieto s’empara d’une cinquième victoire consécutive à Silverstone.

1984 – Randy Mamola remplaça Freddie Spencer, blessé, et s’imposa dès sa première course sur Honda V-4 devant son compatriote Eddie Lawson et le britannique Ron Haslam. Christian Sarron (Yamaha) décrocha la victoire en 250cc avant de remporter le titre mondial et Angel Nieto gagna une nouvelle fois en 125cc pour repartir d’Angleterre avec son 13ème et dernier titre mondial.

1985 – Freddie Spencer (Honda) s’imposa en 500cc sous une pluie torrentielle après avoir terminé quatrième de la course 250cc et remporté le titre mondial. La victoire en 250cc revint à Toni Mang (Honda), devant Reinhold Roth et Manfred Herweh sur un podium 100% allemand. L’autrichien August Auinger (Monnet) fut le vainqueur de la course 125cc.

1986 – La course fut comme l’année précédente marquée par de très mauvaises conditions météo. Wayne Gardner (Honda) s’imposa en menant la course de bout en bout depuis la pole position. Dominique Sarron (Honda), frère du vainqueur de la course de 1984, s’imposa en 250cc. August Auinger (Bartol) répéta sa victoire de l’an passé en 125cc. La course 80cc, organisé le samedi sur piste sèche, fut historique avec la victoire de McConnachie (Krauser), qui reste le seul pilote britannique à avoir remporté un Grand Prix à Silverstone.

Tags:
MotoGP, 2010

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›