Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Le point de vue de la Fédération Italienne de Motocyclisme sur le décès de Shoya Tomizawa

Le point de vue de la Fédération Italienne de Motocyclisme sur le décès de Shoya Tomizawa

La FMI a publié un communiqué officiel suite à l’accident du pilote MotoGP japonais survenu le dimanche 5 septembre au Circuit International de Misano.

La controverse perdure suite au décès du pilote japonais Shoya Tomizawa survenu au cours du Grand Prix de Saint-Marin organisé le dimanche 5 septembre au Circuit International de Misano.

La Fédération Italienne de Motocyclisme considère qu’elle doit exprimer son opinion, bien que le Championnat du Monde MotoGP soit organisé sous l’égide de la Fédération Internationale de Motocyclisme, à l’instar des Championnats du Monde de chaque discipline.

De nombreux commentateurs ont parlé de la sécurité du circuit et se sont demandés si la course n’aurait pas dû être arrêtée après l’accident.

La Fédération Italienne pense que les dispositifs de sécurité de haut niveau mis en place à Misano assure une piste ‘sûre’. La piste est homologuée selon les règlements et a accueilli en 2010 deux événements de l’Italian Speed Championship, le plus haut niveau de la course sur route en Italie.

Immédiatement après l’accident, le pilote blessé a très vite été conduit dans un lieu sûr du circuit, où les médecins ont pu intervenir en très peu de temps et lui fournir les soins appropriés. Une ambulance stationnait et était prête à transférer le pilote vers le Centre Médical du circuit, l’un des plus modernes et des plus avancés sur le plan technologique en Italie. Arrêter la course – alors que la piste a été très vite nettoyée et que les débris avaient tous été enlevés – n’aurait fait aucune différence pour la sécurité du pilote. La procédure aurait même ralenti l’intervention puisqu’il aurait fallu dans ce cas attendre l’arrivée d’une ambulance sur la piste.

“Le motocyclisme est un sport dangereux,” rappelle Paolo Sesti, le président de la Fédération Italienne, “et nous devons en rester conscients, même ceux qui ne sont pas directement impliqués. Des efforts sont constamment fournis pour améliorer la sécurité durant les compétition et un excellent niveau a été atteint.”

“De grandes oeuvres ont été réalisées ces dernières années, notamment des modifications du tracé de la piste, des élargissements des voies de dégagement, des changements de vibreurs, des poses de gazon artificiel le long de vibreurs. Je tiens donc à exprimer ma satisfaction totale et ma sympathie envers la Direction du Circuit, le personnel médical et les officiels de la compétition. L’accident a été géré d’une façon exemplaire et comme il aurait dû l’être.”

“Exprimer sa colère face à la malchance ne sert à rien, saluer le défunt pilote et honorer sa mémoire en silence me semble plus approprié.”

Tags:
MotoGP, 2010, GP APEROL DI SAN MARINO E DELLA RIVIERA DI RIMINI, Shoya Tomizawa

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›