Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Des problèmes d’adhérence à régler pour De Puniet

Des problèmes d’adhérence à régler pour De Puniet

Le pilote du team LCR Honda n’a pas trouvé les bons réglages lors de la première séance d’essais au Motegi et devra notamment travailler sur ses suspensions pour gagner en motricité.

C’est dans des conditions météorologiques particulièrement clémentes avec un ciel dégagé et une température ambiante de 26°C que les pilotes de la catégorie reine ont pris la piste aujourd'hui sur le tracé de Motegi qui accueille ce week-end le Grand Prix du Japon, quatorzième épreuve de cette saison 2010. Long de 4.801 km, le circuit fut bâti à l'origine par Honda, ce qui décuple forcément la motivation des représentants du premier constructeur mondial pour briller au pays du Soleil-Levant. Ce GP aurait tout logiquement dû se dérouler au mois d'avril et être la seconde épreuve du championnat, mais l'éruption d'un volcan islandais qui avait paralysé le trafic aérien européen avait contraint les organisateurs à différer l'événement au mois d'octobre.

 

Randy de Puniet, le pilote du LCR Honda MotoGP Team, a conclu la première séance d'essais libres du week-end avec le 14ème chrono (1’49.957) réalisé dans son 22ème passage. Avec une dégradation climatique prévue dans les jours à venir, l'ensemble de l'équipe technique LCR a donc anticipé les essais pneumatiques en testant notamment plusieurs types de gomme, mais le Français de 29 ans s'est trouvé en difficulté au guidon de sa RC212V en étant confronté justement à un manque d'adhérence avec le train arrière.

 

Randy de Puniet – 14ème – 1’49.957

 

“La première partie de séance a été instructive et positive mais je n'ai malheureusement pas été en mesure de descendre mes chronos de manière significative quand j'ai souhaité hausser le rythme. On s'est vite retrouvé avec un manque d'adhérence à l’arrière qui m’a pénalisé pour bien emmener la moto en courbe. Je manque surtout de grip sur l’angle, ce qui complique la donne pour aligner des temps réguliers. On ne peut bien évidemment pas se satisfaire de cette première session, mais je ne me fais aucun doute quant à la capacité de mon équipe technique à rectifier le tir en travaillant notamment sur la régulation des suspensions.”

Communiqué de presse LCR Honda

Tags:
MotoGP, 2010, GRAND PRIX OF JAPAN, Randy de Puniet, LCR Honda MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›