Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

De Puniet : “De bonnes sensations sur le mouillé”

De Puniet : “De bonnes sensations sur le mouillé”

Le pilote du team LCR Honda a signé le neuvième temps de la première séance d’essais à Phillip Island et a réussi à se mettre à l’aise sur une piste particulièrement difficile.

Les pluies diluviennes qui se sont abattues aujourd’hui sur le tracé de Phillip Island, théâtre de la dernière course d'outre-mer de la saison, auront grandement perturbé les premiers essais libres du Grand Prix d'Australie, et c'est dans un contexte relativement délicat que Randy de Puniet, le pilote du LCR Honda MotoGP Team, s'est malgré tout emparé du 9ème chrono. Une température ambiante de seulement 9°C (contre 10°C pour celle de l'asphalte) et de fortes averses ont donc accueilli la grande caravane du MotoGP dans la matinée, et c'est justement en raison d'une piste rendue impraticable que les sessions de tests ont été différées de deux heures dans les trois catégories.

 

Malgré le froid, les gouttes et un circuit bien détrempé qui borde l'océan, le Français de 29 ans s'est démené pendant 29 tours au guidon de sa Honda RC212V pour signer son meilleur temps en 1’43.476. Phillip Island étant sans aucun doute l'une des pistes les plus contraignantes de l'année pour le pneumatique arrière avec notamment de longues courbes à gauche en appui, Randy et son équipe technique ont donc principalement axé leur travail sur le choix de pneus et les réglages de suspension afin d’être dans les meilleures dispositions possibles demain lors de la séance qualificative.

 

Randy de Puniet – 9ème – 1’43.476

 

“On ne peut pas vraiment dire que les conditions climatiques nous aient facilité la partie aujourd'hui, mais j'ai malgré tout pu boucler le planning de travail que l'on s'était fixé en effectuant près de 22 tours d'affilée sur un rythme plutôt correct. Nous avons ensuite bien sûr procédé à quelques petites modifications sur le châssis et les cartographies moteur qui nous ont permis de franchir un petit palier supplémentaire. Les traces d'humidité ont commencé à disparaître en fin de séance, et c'est vraisemblablement à ce moment-là que mon pneu arrière s'est dégradé, freinant ainsi ma progression. Nous allons maintenant bien sûr être tributaires de la météo pour la suite du week-end, mais ça ne me perturbe pas plus que ça dans la mesure où je me suis senti à l'aise sur le mouillé avec de bonnes sensations.”

Communiqué de presse LCR Honda

Tags:
MotoGP, 2010, IVECO AUSTRALIAN GRAND PRIX, Randy de Puniet, LCR Honda MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›