Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Dure réadaptation au MotoGP pour Elías

Dure réadaptation au MotoGP pour Elías

Le pilote du team LCR et Champion du Monde Moto2 2010 n’a pas réussi à tirer profit de sa RC212V à Sepang lors du premier Test Officiel de l’année et tentera de retrouver ses sensations fin février lors du second Test organisé en Malaisie.

Les premiers tests officiels MotoGP de la pré-saison 2011 se sont conclus aujourd'hui à Sepang où les 17 pilotes de la catégorie reine et leurs équipes ont entamé le fastidieux travail de mise au point de leurs nouveaux prototypes avant l'épreuve d'ouverture qui se déroulera au Qatar le 20 mars. Au guidon de leurs motos de 800cc, ils ont dû évoluer sous un climat typiquement tropical avec une température ambiante de 30°C et seront de retour en piste sur l'asphalte malais les 22,23 et 24 février prochains.

 

Les pilotes Honda, Ducati, Yamaha et Suzuki, les constructeurs engagés en Championnat du Monde MotoGP, ont progressivement pris leurs marques sur les 5.548 km du tracé de Sepang, et l'Italien Marco Simoncelli aura été le plus rapide à l'issue des trois journées en réalisant un chrono de 2’00.757. Malgré son état grippal, Toni Elias, le pilote du LCR Honda MotoGP Team, aura pour sa part bouclé un total de 177 tours au guidon de sa Honda RC212V en signant un temps de 2’02.916 (16ème chrono). L'Espagnol de 27 ans et l'ensemble de son équipe technique ont multiplié les modifications et les divers réglages de la machine pour poursuivre sa réadaptation au pilotage d'une MotoGP après une saison couronnée d'un titre mondial en Moto2.

 

Toni Elias – 16ème – 2’02.916

 

“Ces trois journées de tests se seront finalement avérées particulièrement difficiles pour moi. J'étais arrivé en Malaisie une semaine avant le début de ces essais pour m’acclimater à la chaleur et éviter les conséquences néfastes du décalage horaire, mais j'ai commencé à me sentir mal en point trois jours plus tard. J'ai donc entamé un traitement antibiotique pour combattre la grippe qui a affecté ma condition physique, et je n'étais donc pas en pleine possession de mes moyens pour piloter des motos aussi exigeantes. Malgré ces éléments, on a tiré de gros enseignements pendant ces trois journées en essayant plusieurs configurations à la recherche de confiance et de stabilité en piste. Le travail qu'il nous reste est encore énorme car j’éprouve tout de même quelques difficultés à trouver la bonne voie pour ma réadaptation à la RCV. En 2009, j'avais bouclé un tour en 2’01 ici à Sepang sur le même type de machine, il n'y a donc aucune raison que nous ne puissions pas rééditer un chrono semblable pour combler notre écart.”

Communiqué de presse LCR Honda

Tags:
MotoGP, 2011, Toni Elias, LCR Honda MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›