Achat de billets
Achat VidéoPass

Lorenzo s’empare de la victoire dans le chaos de Jerez

Lorenzo s’empare de la victoire dans le chaos de Jerez

Le Champion du Monde en titre a remporté sa première victoire de l’année à l’issue d’un Grand Prix bwin d’Espagne marqué par de nombreux incidents. Pedrosa et Hayden complètent le podium.

Rarement une course n’a été aussi chaotique que celle de la catégorie reine au Grand Prix bwin d’Espagne 2011. Face à une pluie intermittente et sur une piste qui avait déjà fait de nombreuses victimes lors des courses 125cc et Moto2, les pilotes MotoGP ont dû chausser les pneus pluie alors qu’ils avaient travaillé sur le sec durant la majeure partie du week-end.

Qualifié en pole position, Casey Stoner (Repsol Honda) a pris un excellent départ, tout comme Jorge Lorenzo (Yamaha Factory Racing) qui a directement pris sa roue et Valentino Rossi (Ducati) qui était parti de la douzième position.

Dani Pedrosa a été en difficulté sur les premiers tours et s’est vite retrouvé en huitième position, derrière Stoner, Lorenzo, Marco Simoncelli (San Carlo Honda Gresini), Rossi, Andrea Dovizioso (Repsol Honda), Nicky Hayden (Ducati) et Ben Spies (Yamaha Factory Racing).

Connu pour son pilotage agressif, Simoncelli est passé à l’offensive dans le cinquième tour et est passé devant Lorenzo avant de doubler Stoner au freinage au bout de la ligne droite. Rossi, qui suivait les trois leaders, n’a ensuite pas laissé passer l’occasion de doubler Lorenzo, son ancien co-équipier, pour suivre Simoncelli et Stoner.

Alors que les trois leaders commençaient à distancer Lorenzo, Rossi est parti à la faute en tentant de passer Stoner au bout de la ligne droite. L’Italien a chuté alors qu’il prenait l’intérieur et a percuté la RC212V de l’Australien. Les deux rivaux se sont soudainement retrouvés côte à côte dans les graviers et si Rossi n’a pas eu de mal à repartir, Stoner a de son côte dû abandonner et était logiquement furieux.



Simoncelli se retrouvait donc solidement installé en tête de la course, devant Lorenzo et Hayden. Pedrosa était quant à lui remonté en sixième position et le pilote du team Repsol Honda est parvenu à se défaire de Spies pour prendre la cinquième place dans le neuvième tour.

Relégué en queue de peloton après le départ, Randy de Puniet (Pramac Racing) était revenu en huitième position à la mi-course, tandis que Dovizioso perdait la quatrième place en sortant de piste à deux reprises. Totalement hors course, l’Italien est rentré aux stands pour mettre des pneus neufs et a continué à travailler sur sa RC212V malgré sa déception.

Une fois passé devant Spies, Pedrosa est rapidement revenu sur Hayden et s’est ensuite mis à la poursuite de Lorenzo, qui l’avait privé de la victoire à Jerez l’an dernier.

La chute de Simoncelli dans le virage n°1 a ensuite bouleversé la course puisque Lorenzo, qui se faisait très rapidement rattrapé par Pedrosa, se retrouvait en première position. Le Champion du Monde en titre a cependant haussé le ton en fin de course alors que Pedrosa commençait à souffrir de son épaule. Ce dernier n’a pas pu tenir le rythme et s’est plus tard fait doubler par Ben Spies, qui a été le protagoniste d’un nouveau rebondissement en tombant à trois tours de l’arrivée.

Colin Edwards (Monster Yamaha Tech3) est arrivé en troisième position pour les derniers tours mais a lui aussi terminé sa course dans les graviers, laissant Hayden monter sur le podium derrière Lorenzo et Pedrosa.

Hiroshi Aoyama (San Carlo Honda Gresini) a pris la quatrième place, devant Rossi qui a terminé cinquième malgré sa chute en début de course. Héctor Barberá (Mapfre Aspar), Karel Abraham (Cardion AB Motoracing), Cal Crutchlow (Monster Yamaha Tech3), Toni Elías (LCR Honda) et John Hopkins, qui remplaçait Álvaro Bautista chez Rizla Suzuki, complètent le top 10, devant Loris Capirossi (Pramac Racing) et Dovizioso qui sont les deux seuls autres pilotes à avoir terminé la course.

Abraham et Crutchlow sont tous les deux sortis de piste en fin de course et ont donc pu repartir pour finir septième et huitième. De Puniet a chuté à dix tours de l’arrivée, dans le dernier virage, et a été contraint d’abandonner pour la deuxième fois de suite.

Lorenzo s’impose donc à Jerez pour la seconde année consécutive et passe en tête du classement général. Le Champion du Monde en titre compte neuf points d’avance sur Pedrosa et vingt sur Stoner.

Tags:
MotoGP, 2011, GRAN PREMIO bwin DE ESPAÑA, RAC

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›