Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Zarco : "Penser au titre, mais sans me prendre la tête"

Zarco : 'Penser au titre, mais sans me prendre la tête'

Principal adversaire de Nico Terol dans la course au titre 125cc, Johann Zarco a été un bel exemple de régularité depuis le début de la saison 2011 et espère maintenant décrocher dès que possible sa première victoire en Grand Prix.

Deuxième du classement 125cc à sept courses de la fin de la saison 2011 et avec seulement douze points de retard sur Nico Terol, Johann Zarco réalise pour l'instant sa meilleure campagne depuis son arrivée dans le Championnat du Monde et a toutes les raisons d'être optimiste pour les courses à venir.

Le Français a fait preuve d'une régularité exemplaire cette année et s'est classé six fois sur le podium en dix courses, en comptant la pénalité qui l'avait privé de la victoire et l'avait relégué à la sixième place à Montmeló. Le pilote du team Avant-AirAsia-Ajo est d'ailleurs passé très près de la première place à deux autres reprises cette saison, en Allemagne puis en République Tchèque, et veut maintenant conquérir la plus haute marche du podium le plus tôt possible, peut-être ce week-end à Indianapolis où a lieu la onzième manche de la saison.

"A Brno j'ai fait une bonne course et la casse de Terol a complètement relancé le Championnat. On peut donc penser au titre, mais il ne faut pas se focaliser là-dessus et essayer de ne pas trop se mettre de pression," a confié Zarco à motogp.com. "Nous devons surtout continuer à travailler pour faire de bons résultats et essayer de gagner des courses, de ne pas faire d'erreur et de faire attention à tous les moindres détails."

Au sujet des trois courses lors desquelles il avait manqué la victoire de très peu cette saison, Zarco a ajouté : "A Barcelone j'avais passé la ligne en premier et puis il y a eu la pénalité. Au Sachsenring c'était au niveau du règlement et c'était donc plus facile à accepter. Par contre à Brno, face à (Sandro) Cortese, j'aurais pu gagner et je n'ai pas assez bien joué mon coup. C'est toujours de l'expérience en plus et maintenant j'attends le prochain Grand Prix pour essayer de corriger le tir."

Revenant sur la régularité qui lui a permis de devenir l'un des principaux prétendants au titre, le Français a continué : "C'est quelque chose qui m'est venu l'année dernière, entre 2009 et 2010, j'ai pris conscience qu'il fallait absolument terminer les courses, même quand j'étais en difficulté. Un zéro fait trop de mal au Championnat et donc cette année j'ai attaqué avec le même esprit et Laurent (Fellon, son manager) me disait de ne pas m'énerver, que ça allait venir, et au final il a juste fallu un peu de temps pour que je sois compétitif. Cette année j'ai commencé en faisant sixième au Qatar, il y a ensuite eu le podium à Jerez et après ça j'ai pris confiance en moi et ça m'a permis de jouer plus souvent le podium et même la gagne."

Zarco sera aux Etats-Unis cette semaine pour le Grand Prix Red Bull d'Indianapolis, une épreuve qui se déroule sur un circuit qui lui plaît et où il avait enregistré de bons chronos l'an dernier.

"C'est une piste que j'aime beaucoup Les deux années précédentes, la piste était très bosselée et ce week-end nous aurons un asphalte refait. Ce sera sûrement mieux et nous serons sûrement plus rapides. L'année dernière j'avais été très rapide le samedi matin pour les derniers essais libres, j'avais fait le cinquième temps en battant le record de la piste de deux dixièmes, celui qu'avais fait (Julián) Simón l'année d'avant, et c'était un super chrono. Les qualifications et la course ne s'étaient pas très bien passées pour moi parce que nous avions eu des problèmes à cause de la chaleur. Quoi qu'il en soit ça peut être un beau Grand Prix parce que c'est une piste qui me plaît. C'est génial d'aller aux Etats-Unis et il y a en plus à Indianapolis tout cet aspect historique," a conclu Zarco.

Tags:
125cc, 2011, CARDION AB GRAND PRIX ČESKÉ REPUBLIKY, Johann Zarco, Avant-AirAsia-Ajo

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›