Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

La neuvième place pour Aoyama, un calvaire pour Simoncelli

La neuvième place pour Aoyama, un calvaire pour Simoncelli

Préoccupé par l'usure de son pneu avant après les qualifications, Marco Simoncelli s'est très vite retrouvé en grande difficulté au Grand Prix Red Bull d'Indianapolis, qu'il a fini en douzième position, tandis qu'Hiroshi Aoyama a pris la neuvième place.

Sur une piste dont la température dépassait les 50°C, les progrès réalisés le matin par Marco Simoncelli n'ont pas changé grand chose au sort qu'il s'attendait à connaître et l'Italien a vécu un véritable cauchemar à partir du cinquième tour. Sur un pneu avant qui ne lui offrait plus beaucoup d'adhérence, le pilote du team San Carlo Honda Gresini a décidé d'au moins finir la course et de marquer les quatre points de la douzième place.



Dans le top 10 malgré des conditions très difficiles, Hiroshi Aoyama était de son côté content de se prestation et est reparti d'Indianapolis sur une note positive.

Hiroshi Aoyama :
"Je suis content mais pas complètement satisfait de ce résultat. Les points positifs ont été ma condition physique et la façon dont les pneus se sont comportés dans cette chaleur intense. Nous étions bien meilleurs pour la course que nous ne l'avions été pour les essais et si j'avais pris un meilleur départ j'aurais peut-être pu faire mieux. Globalement le week-end a été positif et ça nous motivera pour les prochaines courses."

Marco Simoncelli :
"Aujourd'hui ma course n'a malheureusement duré que cinq tours, durant lesquels je me suis bien amusé, mais c'était dommage parce qu'après il en restait 23 ! Nous avons eu le même problème tout au long du week-end et le matin nous avions amélioré la situation uniquement parce qu'il faisait moins chaud. Cet après-midi, la chaleur a de nouveau été un problème et après les cinq premiers tours j'ai pu rester régulier pour encore six ou sept tours mais nous ne pouvions rien faire pour éviter la baisse de performances. C'était quasiment mission impossible pour finir, je prenais vraiment beaucoup de risques même en roulant lentement. Maintenant nous allons devoir analyser tout ça et voir d'où vient ce problème."

Tags:
MotoGP, 2011, RED BULL INDIANAPOLIS GRAND PRIX, Marco Simoncelli, Hiroshi Aoyama, San Carlo Honda Gresini

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›