Achat de billets
Achat VidéoPass

Crutchlow retrouve le top 10 à Misano

Crutchlow retrouve le top 10 à Misano

Cal Crutchlow a fait une course courageuse dimanche au Grand Prix Aperol de Saint-Marin et de la Riviera di Rimini pour se classer dans le top 10 pour la quatrième fois de la saison.

Treizième sur la grille de départ de Misano, Cal Crutchlow a dû puiser dans ses dernières réserves d'énergie pour décrocher la dixième place dans une chaleur et une humidité étouffantes. Treizième sur la grille, le rookie du team Monster Yamaha Tech3 s'est battu avec Álvaro Bautista puis avec son propre coéquipier, Colin Edwards, avant de s'engager dans un dernier duel avec Héctor Barberá. Le Britannique a été battu par l'Espagnol en fin de course mais pouvait cependant dresser un bilan positif de son retour dans le top 10.

Son coéquipier Colin Edwards a quant à lui vécu un véritable cauchemar en raison d'un arm-pump (syndrome des loges) qui s'est manifesté à la mi-course. L'Américain n'a été récompensé pour son courage et sa détermination que par les trois points de la treizième place et va maintenant profiter des jours à venir pour se reposer avant la prochaine épreuve.

Cal Crutchlow :
"Je suis très content de ma course, c'est mon premier top 10 depuis un moment et c'est bon pour la confiance. Finir dixième, c'est trois places de mieux que ma qualification et c'est donc positif. J'aurais peut-être pu faire mieux mais je me suis fait avoir par Barberá juste à la fin. J'ai fait tout mon possible pour repasser devant mais j'avais un léger problème avec mon pneu arrière. L'entrée en virage était vraiment difficile en fin de course et je n'étais pas assez confiant pour passer à l'offensive. Sa moto était un peu plus rapide que la mienne et je ne pouvais pas suffisamment me rapprocher pour essayer de le doubler. Mon rythme de course correspond à celui de la cinquième place de l'an dernier mais aujourd'hui c'est celui de la dixième. C'est une preuve que la niveau a monté et que le MotoGP est vraiment dur. C'était aussi très dur physiquement. L'humidité était incroyablement élevée et je suis content d'avoir fait autant de kilomètres en vélo à l'entraînement parce qu'il fallait être fort pour survivre ici. Nous avons gagné en expérience et c'est un résultat correct, maintenant je vais essayer de continuer comme ça au Motorland Aragón."

Colin Edwards :
"Je n'ai pas d'excuse, je suis le seul responsable pour ce résultat. Je ne sais pas ce qui s'est passé, j'étais très tendu sur cette piste. J'essayais de me relâcher puis nous avons eu quelques gouttes de pluie sur la grille et ça ne m'a pas aidé à me détendre. Les changements que nous avions faits sur la géométrie à l'avant ont rendu la moto plus lourde dans les changements de direction. J'ai eu un gros arm-pump au bout d'une dizaine de tours, je n'en avais jamais eu d'aussi dur, et j'avais vraiment du mal à tourner. J'ai serré les dents et j'ai pris quelques points. C'était un vrai cauchemar, je vais essayer d'oublier ça et de rebondir dans deux semaines au Motorland Aragón."

Tags:
MotoGP, 2011, GP APEROL DI SAN MARINO E DELLA RIVIERA DI RIMINI, Cal Crutchlow, Colin Edwards, Monster Yamaha Tech 3

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›