Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Un week-end compliqué pour Elías à Saint-Marin

Un week-end compliqué pour Elías à Saint-Marin

C’est sous un ciel bien chargé et menaçant devant plus de 54 000 fans de sport moto que Toni Elias, le pilote du team LCR Honda, a franchi aujourd'hui en 15ème position la ligne d'arrivée du Grand Prix de Saint-Marin et de la Riviera de Rimini.

Les quelques gouttes de pluie qui se sont abattues sur le tarmac italien au tout début de l'épreuve qui comptait 28 tours ont semé le doute un court instant dans les équipes de la catégorie reine, mais cela n'aura en rien perturbé Jorge Lorenzo qui s'est ainsi imposé au guidon de sa Yamaha pour la troisième fois cette saison sous une température ambiante de 28°C.

 

Alors qu'il affectionne particulièrement le circuit de Misano pour y être monté sur le podium en MotoGP par le passé et s’y être adjugé la victoire en Moto 2 l'année dernière, l'Espagnol de 28 ans n'était bien évidemment pas satisfait de la position qu'il occupait sur la grille de départ mais il s’avouait néanmoins satisfait de son entame de Grand Prix pour y avoir signé des chronos réguliers en 1’36. Les problèmes d'adhérence avec le train arrière de sa Honda RC212V avec lesquels il avait déjà dû composer vendredi et samedi lors des essais sont malheureusement réapparus après quelques boucles, l’empêchant de garder le contact avec les autres pilotes.

 

Toni Elias :
“Toutes les modifications essayées dans la mise au point de la moto ce matin lors du warm-up ne nous ont pas été bénéfiques, et nous avons alors pris la décision de faire marche arrière en revenant à une base de réglage connue pour la course. En début de Grand Prix j'ai pu aligner une série de chronos en “petit” 1’36, mais après quelques tours les pilotes qui me précédaient ont haussé le rythme pour rouler en 1’35 et il m’est alors devenu impossible de rester à leur contact. En milieu d'épreuve j’ai de nouveau dû composer avec une adhérence qui se dégradait progressivement en plus de connaître un manque de sensations avec le train avant. Nous n'avons hélas connu aucun signe d'amélioration lors de ce week-end ici à Saint-Marin et c’est de ce fait une situation frustrante pour l'équipe et moi-même, mais le prochain GP à Aragon devrait nous être davantage productif. Ce Grand Prix avait également une dimension particulière pour moi comme pour beaucoup d'autres personnes dans le paddock car il y a un an tout juste nous quittait un bon ami et un pilote talentueux: toutes mes pensées vont bien évidemment à la famille de Shoya.”

Communiqué de presse LCR Honda

Tags:
MotoGP, 2011, GP APEROL DI SAN MARINO E DELLA RIVIERA DI RIMINI, Toni Elias, LCR Honda MotoGP

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›