Nouveau sur motogp.com ?Inscrivez-vous ici

Achat de billets
Achat VidéoPass

Zarco continue de croire en ses chances

Zarco continue de croire en ses chances

Deuxième pour la sixième fois de la saison le week-end dernier à Aragón, le jeune espoir Français est maintenant à trente-six points de Nico Terol dans la course au titre et est déterminé à jouer la gagne sur les quatre dernières courses du Championnat.

Si Johann Zarco n'a pas encore réussi à signer sa première victoire en Grand Prix, le jeune Français a au moins eu le mérite d'afficher une régularité exceptionnelle cette année et a de nouveau décroché une seconde place le week-end dernier à Aragón, après s'être fait battre par Nico Terol, le leader de la catégorie 125cc, sur la ligne deux semaines plus tôt à Misano.

En pleine réussite cette saison avec le team Avant-AirAsia-Ajo dirigé par le Finlandais Aki Ajo, qui avait remporté le titre 125cc avec Mike di Meglio en 2008 puis avec Marc Márquez l'an dernier, Zarco continue de suivre un plan de travail bien défini et qui garantit sa compétitivité.

"En arrivant au circuit, nous avons fait le même travail que d'habitude. Le jeudi nous faisons beaucoup de tours du circuit en scooter, pour bien se mettre le tracé dans la tête," explique Zarco à motogp.com. "Ensuite on regarde bien le Grand Prix de l'année précédente puis je retrouve l'équipe pour regarder la télémétrie et les réglages avec lesquels nous commencerons."

"Quand je suis en piste le vendredi, Laurent (Fellon, son manager) suit ce que je fais et il peut me conseiller, me dire de me décontracter quand j'en ai besoin et nous voyons ensuite nos points faibles avec les mécaniciens."

Légèrement en retrait lors des essais libres, le Cannois a réussi à se montrer plus incisif en qualifications et était en quatrième position sur la grille de départ. "Durant les essais, j'étais un peu moins rapide parce qu'on avait pas fait de test à Aragón, mais j'ai quand même assez rapidement comblé l'écart et j'ai pu être compétitif pour les qualifications et pour la course."

Après avoir perdu quelques positions à l'extinction des feux, le pilote du team Avant-AirAsia-Ajo a dû repasser devant Sandro Cortese puis Maverick Viñales avant de se lancer à la poursuite d'Héctor Faubel, tandis que Nico Terol filait en échappée.

"Je pense que j'aurais pu suivre Terol mais ils ont fait un bon travail d'équipe et il est vite parti en tête. Faubel est resté deuxième et le temps de dépasser les autres, Terol s'était déjà échappé. En regardant les chronos, on a vu qu'il n'avait pas été beaucoup plus rapide, j'aurais pu aller aussi vite mais quand j'en ai eu l'occasion, il avait déjà creusé l'écart, c'était trop tard."

Concernant son duel pour la seconde place, qui a duré jusqu'à la fin du dernier tour et qui s'est conclu sur une mauvaise chute pour Faubel, Zarco a ajouté : "Il ne voulait pas mener et je me suis donc dit que je devais continuer à mon propre rythme. Vers la fin, mon idée était de maintenir un rythme très élevé pour que Faubel soit obligé d'être à la limite et ça a fonctionné puisqu'il a dû prendre beaucoup trop de risques pour me doubler et que ce n'est pas passé."

Deuxième du Championnat à trente-six points de Terol, Zarco sait parfaitement que la moto est un sport dans lequel tout peut arriver et compte de battre jusqu'au bout, notamment la semaine prochain au Motegi. "J'y crois toujours. Il faut toujours y croire et l'objectif reste de gagner des courses. D'après Laurent (son manager), le Motegi est un circuit où l'on peut gagner et on va donc faire de notre mieux pour y arriver."

"Jusqu'à présent, j'avais toujours eu du mal à rouler au Motegi mais cette année j'ai une autre équipe, une autre moto et je vais essayer d'être rapide dès les essais, de faire de bons chronos et de m'assurer d'être compétitif pour la course," a conclu Zarco, qui a trouvé un accord avec le team JiR à Aragón pour évoluer dans la catégorie Moto2 l'an prochain.

Tags:
125cc, 2011, GRAN PREMIO DE ARAGÓN, Johann Zarco, Avant-AirAsia-Ajo

Autres contenus qui peuvent vous intéresser ›